Canalblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
EMMILA GITANA
Visiteurs
Depuis la création 1 616 529
Newsletter
Archives
2 mars 2023

LA NUIT LA PLUS EXTRÊME

LA NUIT LA PLUS EXTRÊME
Chaque journée grimpe au mât des contraintes, et l’enfer du monde se noie dans son dégoût. Je n’irai plus à toi comme un déversoir d’orages émaciés, toutes les braises de la terre s’étalent au couteau. Tu ne viendras plus à moi comme un désert assoiffé...
27 juin 2021

LE SOUFFLE ET LA SEVE ...Extrait

LE SOUFFLE ET LA SEVE ...Extrait
Je suis dans un épanchement à la jointure du passé. Des bouffées de sève reprennent place dans l’égorgement de mes pensées où, excisées, elles s’épuisent sous la lame affûtée de l’écrasement. Je ne me retournerai plus, c'est inutile et ça fait mal. Alors,...
26 juin 2020

SUR LE RETOUR ET TOUT AUTOUR

SUR LE RETOUR ET TOUT AUTOUR
Bruno Odile est né au bord du Rhône et a grandi entre le chant des cigales et le cerceau des fruitiers en fleurs, au cœur d’une colline coiffée d’étoiles et de pins d’Alep. Adolescent, il a pleuré la mort de Marcel Pagnol; devenu adulte, il a ensuite...
20 mai 2020

BRUNO ODILE...Extrait

BRUNO ODILE...Extrait
Ô combien il me plairait de ne pas renoncer à la joie en donnant un sens aux jours qui viennent ! Ma solitude est une porte défoncée, un levain sans adjonction, un ébruitement de l’ombre mourante à la lumière. La joie est punie lorsqu’elle reste sur le...
30 décembre 2018

LE SOUFFLE ET LA SEVE...Extrait - HOMMAGE A UN AMI DISPARU EN 2018...BRUNO ODILE

LE SOUFFLE ET LA SEVE...Extrait - HOMMAGE A UN AMI DISPARU EN 2018...BRUNO ODILE
Ce matin, la vitalité de la beauté me communique son désir d’élévation. Feuilles d’automne tombées dans le miroir des saisons, je vous aime fringantes et craquantes lorsque le pas du marcheur vous écrase. La rosée toute nue s’adosse aux premières lueurs...
8 novembre 2018

A L'ECHAPPEE

A L'ECHAPPEE
L’heure est ouverte. Toujours. La seconde offerte à la vie, la durée la zappe et ne s’en souvient que si elle subjugue. Sur la table, proche du mur où repose l’horloge, un vase et un bouquet de fleurs. Au fond de l’écuelle, un peu d’eau pour maintenir...
2 août 2018

J'ETAIS UNE FLEUR DANS TON REGARD...Extrait

J'ETAIS UNE FLEUR DANS TON REGARD...Extrait
../.. Nous nous sommes dévêtus des bourrasques anciennes qui coiffaient le petit chemin Saint-Georges que nous empruntions pour nous rendre à l’école. Nos pas d’écoliers ressemblaient à une farandole et nos craintes de la maîtresse se déboutonnaient sur...
9 juillet 2018

BRUNO ODILE...Extrait

BRUNO ODILE...Extrait
Le temps n’existe pas, n’existe plus. Il est une matière souple et non déterminée. L’heure humaine exauce l’espace dans lequel chacun se compte par le contenu de son énergie. Une multiplication de l’infini s’ouvre au bout de nos langues et se referme...
8 juillet 2018

DERRIERE LA PORTE

DERRIERE LA PORTE
Un jour sur terre, le swing de la misère Dégoulinant de l’étagère à ampères Illuminera les dernières miettes Les restes d’un festin et les verres vides De la clémence enlacée en paupiettes Sur la table « nostre » dépitée de lipides Le flux du pain chaud...
7 juillet 2018

BRUNO ODILE...Extrait

BRUNO ODILE...Extrait
Nous portons nos enfances jusqu’aux bords ruisselants de nos frontières. Des bouts de fils et de laine blanche tricotent ensemble des longs cordages extravagants. Nos candeurs exhalées dévisagent le monde et tirent la langue aux passants incongrus. Nous...
6 juillet 2018

BRUNO ODILE...HOMMAGE

BRUNO ODILE...HOMMAGE
Je viens d'apprendre la disparition de Bruno Bourdiol, Bruno Odile de son nom de plume...Je suis terriblement peinée, Emmila n'aura plus le plaisir d'échanger, via sa poésie et ses textes, avec Bruno...un des plus anciens fidèle de ce blog ... Ton chemin,...
28 mai 2018

BRUNO ODILE...Extrait

BRUNO ODILE...Extrait
Fichtre de vie tout de même ! L’amour qui devient une plaie n’est qu’infamie. En soi, l’attribut de la vérité fait office de boussole, mais le Nord est ailleurs. Redescendre visiter ses caves intimes nous élève souvent au firmament. Souffrir pour souffrir...
15 avril 2018

RESONNANCES

RESONNANCES
Il faut revenir exalter la peau mûrie de longues pensées inachevées. Il faut reconstruire la halte dans laquelle on a tout abandonné : l’épreuve et ses ruisseaux de peine, l’échec et ses tourbillons aiguisés comme les bords tranchants d’une falaise. L’innocence...
25 février 2018

BRUNO ODILE...Extrait

BRUNO ODILE...Extrait
A mon tour, si je savais pleinement déverrouiller mes lèvres, il me faudrait plonger plus loin que mes cris condamnés à l’exil. Peut-être, arriverais-je ainsi à ciseler tous les sourires anciens qui remontent comme des rots chargés de rouille fiévreuse....
30 octobre 2017

MA VIE GRAPILLE DE CI DE LA

MA VIE GRAPILLE DE CI DE LA
Au bout de l’heure tragique, j’ai perdu le contrôle de ma vitesse intérieure. Je me suis abandonné à l’hégémonie du souffle et il m’a percuté de sa lame tranchante. La différence n’est pas toujours là où on le croit. Etonnant ce corps qui vieilli et dont...
9 octobre 2017

HOMME, MON FRERE

HOMME, MON FRERE
Homme, mon frère. Il n'y a pas d'autre lieu où ton silence s'étoffe. Pas d'autres rives, pas d'autres chemins ; nul endroit pour que le parfum de tes mots se répande librement. Il n'y a pas d'autre lieu où ton silence puisse crier ses larmes et ses joies....
30 août 2017

BRUNO ODILE...Extrait

BRUNO ODILE...Extrait
Souverain, l’échange naît dans la déchirure de soi, là où dans un renfoncement de l’esprit, le neuf et l’ancien font orage. Les phrases transportent des fagots aux allures martiales. Un escadron de mots traverse le brouillard des plaines matinales avant...
22 août 2017

VENIR A TOI

VENIR A TOI
Nos enfances communes coulent dans cette fosse creusée par le temps, dans ce tiroir de poussières où demeure une vie entassée, étouffée par tout ce qu'elle retient. Dans la saignée trempent les images coloriées de la souche affectée par nos sangs et nos...
26 juillet 2017

LA CLARTE DES HEURES INHIBEES

LA CLARTE DES HEURES INHIBEES
Tu es présente comme une dérobée aux vestiges du bleu. Je suis friable à la nuit qui m’ensorcelle. Tout ce qui disparaît est une clarté dans de l’eau sèche. Dans ce court-circuit de vide, la parole est une fusillade du langage. Chaque mot devient un projectile...
16 juin 2017

JE COURS LES MAINS VIDES

JE COURS LES MAINS VIDES
J’ai l’intention de toucher à la larme des fleurs, à l’épaisseur du moindre souffle empoté comme une confiture de muguet. Certains creusent, d’autres amassent la terre du trou. La terre, notre terre est à chacun. Je glisse sur le dos du monde et mon corps...
1 2 > >>
EMMILA GITANA
Pages
Tags
Derniers commentaires