jeudi 14 février 2008

EBAUCHE D'UN CHANT DE GUERRE...

Ah! Pour un mot de ma langue Pour la seule grâce d'un mot De schiste ou d'argile (  le vent le porte tel l'oiseau des rêves ) Pour cette flèche empennée de foudre Pour l'éclair de la liberté Pour ce mot orphelin Cueilli aux lèvres sèches de l'Ancêtre Goutte de sang sur la rose de l'enfance Etincelante dans la roue du soleil Pour ce mot de musique âpre Et de timbre sauvage Cri orphelin des entrailles immémoriales Pour cette parole sombre et fixe Comme un regard de veuve berçant son enfant ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 14 février 2008

CENDRES....Extrait

Je ne suis qu'un enfant perdu parmi les hommes, enfants perdus qui ont perdu leur enfance? Il perdure une empreinte creuse, une blessure mal fermée d'où le sang perle goutte à goutte, une saveur acide et pure, un avant-goût de paradis, une saveur de souvenir que le temps n'a pu submerger. C'est quelque part loin dans l'âme, en un lieu mal défini, dans les halliers secrets du coeur... Comprends-tu? Je suis orphelin, nous sommes tous orphelins...Connais-tu mon père et ma mère? Ou me montres-tu ma patrie? Car je n'ai ni père ni mère,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 12 février 2008

YO SOY PABLO NERUDA

. YO SOY PABLO NERUDAPablo Neruda au Chili. Itinéraire d'un poète . LA NOCHE EN LA ISLA Toda la noche he dormido contigojunto al mar, en la isla.Salvaje y dulce eras entre el placer y el sueño,entre el fuego y el agua. Tal vez muy tardenuestros sueños se unieronen lo alto o en el fondo,arriba como ramas que un mismo viento mueve,abajo como rojas raíces que se tocan. Tal vez tu sueño se separó del míoy por el mar oscurome buscaba como antescuando aún no existías,cuando sin... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 12 février 2008

LOREENA MCKENNITT - ALL SOULS NIGHT (LIVE)

LOREENA MCKENNITT - ALL SOULS NIGHT (LIVE) LIVE A L'ALHAMBRA (GRENADE...ESPAGNE )
Posté par emmila à 20:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 12 février 2008

DEAD CAN DANCE " inside the water "

Dead Can Dance  "inside the water" La voix magnifique de Lisa Gerard !!!.... . VERSET DE L'EAU O terreSi tu ne peux contenir leurs prunellesEt notre amourQu'es-tu terreO terreSi tu ne peux contenir leurs prunellesEt notre patienceQu'es-tuSi les crânes t'annihilentEt que tu remplis les fleurs de pursOù s'en iront ton argile,Ta glaise,Tes alluvions,Tes pommes,Eve,et Adam,Où s'en iront le vin,Les prophètes, les chansonsLes étoiles, les querelles et les aversesOù t'en iras-tuQuand nous t'aurons... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 12 février 2008

SALVADOR ALLENDE...Dernier discours

« Vous ne pourrez plus entendre le son métallique de ma voix tranquille » Chili, 11 septembre 1973, dernier discours... Je paierai de ma vie la défense des principes qui sont chers à cette patrie. La honte tombera sur ceux qui ont trahi leurs convictions, manqué à leur propre parole et se sont tournés vers la doctrine des forces armées. Le Peuple doit être vigilant, il ne doit pas se laisser provoquer, ni massacrer, mais il doit défendre ses acquis. Il doit défendre le droit de construire avec son propre travail une... [Lire la suite]
Posté par emmila à 02:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 12 février 2008

ALLENDE

Para matar al hombre de la pazpara golpear su frente limpia de pesadillastuvieron que convertirse en pesadillapara vencer al hombre de la paztuvieron que congregar todos los odiosy además los aviones y los tanquespara batir al hombre de la paztuvieron que bombardearlo hacerlo llamaporque el hombre de la paz era una fortalezapara matar al hombre de la paztuvieron que desatar la guerra turbiapara vencer al hombre de la pazy acallar su voz modesta y taladrantetuvieron que empujar el terror hasta el abismoy matar más para seguir... [Lire la suite]
Posté par emmila à 02:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 12 février 2008

POR QUE CANTAMOS

Si cada hora viene con su muertesi el tiempo es una cueva de ladroneslos aires ya no son los buenos airesla vida es nada más que un blanco móvilusted preguntará por qué cantamossi nuestros bravos quedan sin abrazola patria se nos muere de tristezay el corazón del hombre se hace añicosantes aún que explote la vergüenzausted preguntará por qué cantamossi estamos lejos como un horizontesi allá quedaron árboles y cielosi cada noche es siempre alguna ausenciay cada despertar un desencuentrousted preguntará por que cantamoscantamos... [Lire la suite]
Posté par emmila à 02:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 12 février 2008

ENTRE SIEMPRE Y JAMAS

Entre siempre y jamásel rumbo el mundo oscilany ya que amor y odionos vuelven categóricospongamos etiquetasde rutina y tanteo-jamás volveré a verte-unidos para siempre-no morirán jamás-siempre y cuando me admitan-jamás de los jamases-(y hasta la fe dialécticade) por siempre jamás-etcétera etcéterade acuerdopero en tantoque un siempre abre un futuroy un jamás se hace un abismomi siempre puede serjamás de otros tantossiempre es una mesetacon borde con finaljamás es una oscuracaverna de imposiblesy sin embargo a vecesnos ayuda un... [Lire la suite]
Posté par emmila à 01:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 12 février 2008

SENAS DEL CHE

Todo campoes el nuestropor ejemplo está ésteverde dispuesto verdelos surcos y los surcoslas nubes con sus gordaspantorrillas de lluviaestá tambien el otrocampo de pronto abismorecién nacidos muertossin haberse atrevidoa estrenar sus pavoresestá el amor de siempreel corazón del tactola noche de la piellos poros y los porosy la gloria y el besoestá la llamaradala hoguera de la pielel cuerpo brasa infameel hombre que no sabepor qué lo incendia el hombreverde dispuesto verdecampo de pronto abismolos surcos y los surcoslas nubes con... [Lire la suite]
Posté par emmila à 01:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]