mercredi 16 décembre 2015

NATASHA KUDRITSKAYA - Gnossienne n°4 - Satie

Posté par emmila à 18:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 16 décembre 2015

POEME A LA NUIT...Extrait

Le rêve est la traîne de brocart qui tombe de tes épaules le rêve est un arbre, un éclat fugitif, un bruit de voix -; un sentiment qui en toi commence et s’achève est rêve ; un animal qui te regarde dans les yeux est rêve ; un ange qui jouit de toi est rêve. Rêve est le mot qui d’une douce chute tombe dans ton sentiment comme un pétale qui s’accroche à ta chevelure : lumineux, confus et las -, lèves-tu seulement les mains : c’est encore le rêve qui vient, et il y vient comme tombe une balle -; tout, ou presque, rêve -, et toi, tu... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mercredi 16 décembre 2015

CHANTS RELIGIEUX....Extrait

  " Je sais seulement que le bruit du monde,S’est évanoui, depuis, comme un songe,Et que l’immensité d’un ciel tout de douceurIneffable à jamais se repose en mon cœur. "     NOVALIS     Photographie Thami Benkirane http://benkiranet.aminus3.com/
mercredi 16 décembre 2015

LE MUR MURMURE

La chaise en pierre Toute nue Face au mur Pendue Entre ciel et terre Dévisage Les pierres Crépues de crasse Lancinantes Je me situe Face à la brèche Qui donne sur le cœur De la mémoire murale Est- ce que le vieux mur Se rappelle en lui Des premières mains Posées sur la dureté De son écorce vierge Des premières araignées Tissant la toile Dans les fissures naissantes Des premières silhouettes Adossées sur Les premières chaleurs Je m’assois Sur la chaise A remonter le temps Figé je suis Face au fragment D’empreintes Se profilant Sur le... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
dimanche 13 décembre 2015

ALI KHATTAB - AL ZARQA

Posté par emmila à 16:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 11 décembre 2015

SINON CHANTER...Extrait

Un chant se lève Il tend ses ailes d’oiseaux vers des matins sans amarres, entreprend l’ascension comme un cri enfin délivré jaillissant vers d’inaccessibles hauteurs et le vent cogne à la fenêtre Il faut sortir, dit-il, sortir de l’ombre et de la douleur   Un chant comme un vagissement de nouveau-né jeté dans le vent d'exister Blessure de la lumière et de la liberté Tous les refus Toutes les rebellions, dans ce cri et toutes les exigences, la rage et le plaisir et la terrible certitude de la mort qui... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

jeudi 10 décembre 2015

NOUVELLES, DELIRES ET CONTES FOUS...Extrait

Quand le matin s’éveilla, le petit homme qui voulait repeindre le temps et mettre du rose et du bleu dans les nuages, eut le sentiment d’avoir perdu quelque chose durant la nuit. Un morceau de rêve ou de cauchemar peut-être ou la carte d’un trésor ou l’adresse d’une personne aimée que l’oubli, l’habitude ou les kilomètres auraient fait disparaître. C’est alors qu’il repéra l’ombre d’un mot qui traînait sur sa table de nuit. - Un mot évadé de mon sommeil ! se dit-il. Quand il voulut s’en saisir, un frisson d’effroi parcourut la petite... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 10 décembre 2015

MYSTES...Extrait

Pour mon fils, Abel. . Avant de partir, J’ai déposé un dernier baiser Sur la bordure des étoiles   Il pleut sur l’oraison   Avant de partir, J’ai parlé avec l’ondée Sur les rives du désastre   Il pleut sur l’oraison   Les ciels se sont brisés Sur les eaux, la terre. Un léger feu, et le vent Qui fendille les gouttes d’arbre.   Ils sont l’ancienne histoire La statue de sel, Celle des hommes.   Au loin, des forêts fusillées à l’aube. Auprès, des symphonies crépusculaires.   ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 10 décembre 2015

FULGURANCES

 Pourrai-je te donner jamais d’autres espaces que ces cristaux de pluie ces derniers flamboiements du couchant cette poignée d’étoiles incendiaires qui habitent mes sortilèges  sauras-tu jamais les couleurs inventées des arcs-en-ciel dont je voudrais poudroyer la terre sous chacun de tes pas  à toi qui ne connais ni jour ni nuit à toi qui cours après les vagues océanes  te donnerai-je jamais assez de ces dialogues avec l’infini de ces échappées vers la nuit des temps de ces cathédrales de lumière ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
jeudi 10 décembre 2015

EUX

Eux Que savent-ils des transparences du dire de la lumière qui fulgure de la vie forgée des mains que savent-ils des flèches d’espérance des vertiges du don des creusets chaleureux qu’en savent-ils ceux qui ferment les portes et scellent les barreaux ceux qui dévient les sources et noient les étincelles ceux qui ordonnent les tiroirs et crachent sur les arcs-en-ciel ceux qui ternissent le cristal et poignardent le vent sauront-ils jamais ?   .   MICHEL NORGUIN   .   Oeuvre Eduardo Argüelles   ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,