Nous sommes laissés à l’abandon par l’espérance déçue et la réalité frontale des pierres. La pluie partage la rumeur du vallon en deux. Et contre la mousse des troncs sont adossées les chimères et les amours parfaites. Ce sont des eaux anciennes qui dictent la mémoire troublée de la source. Ainsi, c’était hier, nous étions heureux d’échanger et d’échanger encore, de changer, d’échanger le mystère de notre différence. Quel est ce nuage porteur des hivers précoces. Qui est celui qui rit dans la coulisse, qui se moque du silence archaïque et de sa figure imposée. Ne perdons plus de temps, il est tard, le hasard va rentrer.

 

.

 

 

© PATRICK CHEMIN
Le 22 octobre 2017

 

.

 

21317574_2017559578480759_7406413122491330256_

Oeuvre ?