vendredi 10 juillet 2015

PATRICK ASPE

Des lianes de pistilsDes fleurs de grands joursDes collines dressées aux arbres jaillissantsMille mots pour les attentes des germesLes soupirs dans l'avoineLa terreN'appartient qu'à l'horizon des flammesDans le premier labyrintheAux parfums des originesVoici le diagramme du poissonTrèflesDans tes mains la chaleur caressante des pierresÀ la rude tâche du maçonLes blocs font les larmesAux yeux du monde...   . PATRICK ASPE.          
Posté par emmila à 22:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

dimanche 28 juin 2015

PATRICK ASPE

La lune tourne courtLes enfants dans la rueLes enfants dans la rueCouleurs semaineLe monde tend ses mainsSur les genoux des femmesFragiles feuillages funambulesVous vous usezÀ la danse des peinesDes chevaux à perdre haleineDans la coursePlacée de la sixièmePuisque c'est du lourd attelage que vient le désordrePour un soir si tendre dans l'horloge des pasPassagers oubliésD'un trainPetite halo dans la nuit de cette halteLes enfants dans la rueSoupirsSoupirsÔ il serait peut-être temps de craquer les allumettesIncandescente des... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mardi 20 janvier 2015

LES PIERRES NE SONT JAMAIS DU VENT...

par la rigueur des larmes dans l’éclat des temps passe le brisant des brisants les pierres ne sont jamais du vent vagues froides bouches livres brulés glaces saisons dispersées aux pas des rages perdues mémoires mémoires jamais je n’oublierai faut-il encore un effroi pour faire l’homme de cette ligne de feu montent des cris dansent alors les bâtons fous le long du canal des violons marchent dans un bas quartier oublié les roulottes prient aux routes des poursuites des hontes des mépris les chaînes n’ont pas... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mardi 20 janvier 2015

PATRICK ASPE

J'ai lancé l'espace dans le grand ciel du temps qui va, nuages, arbres arborés de ta lumière, à la lisière de ton chemin, mains dans nos mains, à travers les siècles des pierres, des pistes et des instincts, ventres des femmes, sources créations, pulsions, gémissements, floraisons,... Et les images en suspension - les encres, les coups de crayon, les calques, et la passion, même les poussières font de la mémoire un univers qui gagne le coeur - compte à rebours - je prends sur moi, la lune brève, les lèvres chaudes, les pages, les... [Lire la suite]
mercredi 2 juillet 2014

PATRICK ASPE

entre les feuillesà la pénombre du matinjuste avant la lumière vivepar cette transitionun ruisseau de nuages roséstremble entre les feuillesfarouche rebellede l’étémiracle enfinvert – vertsous la voix d’une moussela terre des grillonstranche l’air d’herbes rouges . PATRICK ASPE   .  
Posté par emmila à 21:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 4 octobre 2013

LUMIERE

 Pour Aimé Césaire glissante dentelledévorante au sangun envol d’oiseaux raresbruissement des ailesdans le claquement sec du soleil sur l’azurjustice de l’hommejustice faitedans les vagues l’épaisseur de la terrela chaine noirequi attache la route des grands cargosmagique lignesous l’horizon des flottaisonsle silence rend l’attente originellepoussières de l’arc de cerclebarres d’aciertranchantes sur la cime des rivagesle jugement rend-il intègresouvenirs d’une maison des mortsla lianeau delà des couleursm’attache à toidans ses... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 31 août 2013

LES LEVRES DES BAISERS SUR DES FIGUES MÛRES DE SEPTEMBRE

 Les lèvres des baisers sur des figues mûres de septembre danse l’andalouse danse ma mémoire de fragiles mains sectionnées dans tes cheveux de satin le sang fait des éclats de vives voix est-ce déjà la corniche enflammée des parois abruptes la lumière des blés aux cieux de la plaine chaude des poussières blanches comme les ventres des juments les deux derniers coquelicots d’or et de larmes les lèvres des baisers sur les figues mûres de septembre sont bleutées comme ta bouche rose rose au fleuve si lent si... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 19 juillet 2013

L'ORAGE

  voir je veux vous voir – voir vous voir là assise sur le banc voir votre rire et toutes vos dents les lèvres roses si rosées la voix qui va dedans sous la langue qui fait des pas de géant voir le cou tendre à vos épaules la peau humide au tissu léger de votre robe entre ouverte deviner la courbe de vos cuisses sur le paradis de minuit attendre la goutte la goutte de pluie – pluie paradis- vous me dites - sur la bretelle de votre soutien gorge qui glisse danse timide fluide jusqu’à vous reins féérique de la démesure des... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
dimanche 7 juillet 2013

PATRICK ASPE

... les rires sont des oiseaux de passage la mémoire une éponge la nuit une dissidente tangue la vie des fuites lentes mascarades sans limites comme un filin d’acier au dessus du vide je revois l’olivier des allées la maison rose sous les cyprès les grands peupliers jaunes d’octobre précipice sans fond sabordage des illusions danse macabre aux sons des tamtams le cri vient du ventre friable et déchiqueté attirances des bleus voilés d’or sur la mer qui balance la forêt d’endort aux silences des pins chagrin parfumé d’oranges imaginons... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,