samedi 24 juin 2017

DES ESPOIRS A VIVRE...Extrait

Pardonnez-moi pardonnez-moi si j’écris un poème c’est que je suis comme vous je ne sais où donner du corps du cœur et de la tête si ce qui est fixé sur mes épaules peut encore porter ce nom car ils l’ont pris pour une photo de fichier une photo d’identité un numéro de matricule un montant d’impôt une unité de recensement un ballon pour jouer avec des pieds et des mains c’est pour cela que j’écris pour montrer le henné de ma main avant de monter la largeur de mes épaules et la blancheur de mes talons je veux... [Lire la suite]