"Une seule maison pour le ciel et la terre.
Ici entre Méditerranée et Sierra Nevada,
La montagne met sa main dans la main des vagues,
La mer escalade les fenêtres des arbres.

C'est la Porte de Gomérez
Je vois des spectres de poètes qui montent vers l'Alhambra :
Hugo, Gongora, Jimenez, Rilke, Lorca,
Et j'entends Armando Palacio Valdès :
"Comme j'aurais voulu naître au Siècle d'or de Grenade !"

Etroit est l'espace pour le parfum de cette histoire,
Etroite est l'histoire pour la saveur de cette terre.

Monte, ô poète, aux tours de l'interrogation,
Lis l'air du myrte
Et exerce tes lèvres au vin du sens."

.

.

.

ADONIS

.

.

.

Grenade