à Bruno Roy,


Se tenir immobile au carrefour,

prêt à saisir le bruit du temps

comme on pêcherait

dans l’océan du silence

un peu de paix

aux accents d’ocre et de lumière…

.

S’apercevoir dans l’alcôve des heures

qu’un signe peut-être de blancheur

s’apprête à s’envoler comme un battement d’ailes,

une liberté, une espérance

qui se promène aussi sans se presser

à l’intérieur du coeur…

.

BERNARD PERROY

.

OLIVIER_RAMONTEU

Photographie Olivier Ramonteu