cèdre
tilleul
merisier
des cordes de bois qui flottaient sur les rivières
aux cordes tendues sur le bois des guitares
des voies navigables à la navigation en ligne
aulne
érable
palissandre
de la musique des forêts à celle des villes
des accords les plus simples aux longs solos
des soirs d’hiver aux jours d’été
frêne
ébène
acajou
au confluent des âges et des temps
jouer penser travailler de ses mains
passer de l’inerte à la vibration des choses

 

 

.

 

 

JEAN PERRON

http://lafreniere.over-blog.net/ 

 

.

 

BOIS