mardi 30 août 2011

ENIGMA...Extrait

Ce n'est ni les fissures de la pierre calcaire où les lézards gardent leur secret empire et grimpent, toujours vibrants, à l'écorce du caroubier ce n'est ni cette terre fatiguée, de champs abandonnés où le genévrier embrasse le lourd figuier où les amandiers éthérés posent leur vert acide sur celui, plus immuable et paisible, de l'olivier, mais c'est seulement ce cœur ombrageux, ces entrailles fertiles qui gardent tous les pleurs de l'hiver et les transforment en vie latente. C'est par elle que l'été, angoissé de cigales ... [Lire la suite]