dimanche 27 mars 2011

J'AVOUE QUE J'AI VECU...Extrait ( A propos de Nazim Hikmet )

J'allais voir souvent, à Moscou ou à la campagne, un autre grand poète: Nazim Hikmet, le légendaire écrivain turc emprisonné durant dix-huit ans par les gouvernements si spéciaux de son pays. Nazim, accusé de vouloir soulever la marine turque, fut condamné à toutes les peines de l'enfer. On l'avait jugé sur un bateau de guerre. Il me raconta comment on l'avait forcé à marcher jusqu'à l'épuisement sur le pont du bateau, puis comment on l'avait enfermé dans les latrines, enfoncé dans un demi-mètre d'excréments. Mon frère le poète... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 5 septembre 2010

VOYAGE A BARCELONE SUR LE BATEAU DE....

En prison, sur la pierre de la fontaine Yousouf l'Infortuné a dessiné son bateau. Un prisonnier qui boit à la fontaine Regarde la proue effilée du bateau Glisser sur des mers sans murs. Près de la fontaine un arbre tout blanc Un prunier. Ouvre encore une voile, Yousouf l'Infortuné Attire vers toi le port où tu vas Et arrache une branche au prunier Pour que les pigeons de la prison suivent ton sillage. Prends-moi aussi Yousouf Sur ton bateau. Mon bagage n'est pas lourd: Un livre, un cahier et une photo. Allons-nous-en,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 27 mai 2010

NAZIM HIKMET

Au dessus de la mer le nuage barioléSur la mer le bateau d'argentAu dedans de la mer le poisson jauneTout au fond de la mer l'algue mauveEt devant un homme nu et deboutSe demandeSerai-je le nuageOu le bateau?Serai-je le poisson?Ou l'algue?Ni l'un, ni l'autreIl faut être la mer mon garçon!Avec son nuage,Avec son bateau,Avec son poisson,Avec son algue..NAZIM  HIKMET . Qui peut me donner le nom de l'Artiste ?
Posté par emmila à 18:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 10 février 2010

IL NEIGE DANS LA NUIT...Extrait

  « Les chants des hommes             Sont plus beaux qu'eux-mêmes              Plus lourds d'espoir             Plus tristes             Plus durables…             J'ai toujours compris tous les chants             Rien en ce monde             De... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 1 décembre 2009

EN DEPIT DE MES CHEVEUX BLONDS

Mes frèresEn dépit de mes cheveux blondsJe suis Asiatique.En dépit de mes yeux bleusJe suis Africain.Chez moi, là-bas, les arbres n’ont pas d’ombre à leur piedTout comme les vôtres, là-bas.Chez moi, là-bas, le pain quotidien est dans la gueule du lion.Et les dragons sont couchés devant les fontainesEt l’on meurt chez moi avant la cinquantaineTout comme chez vous là-bas. En dépit de mes cheveux blondsJe suis Asiatique.En dépit de mes yeux bleusJe suis Africain.Quatre-vingts pour cent des miens ne savent ni lire ni écrireEt cheminant... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 14 novembre 2009

IL NEIGE DANS LA NUIT...Extrait

Jouons à courir, ma petite Guzine, toi, moi, Dino et puis ma Veroucha, jouons à courir sous la pluie, pieds nus, cheveux au vent. Passons par le boulevard St Michel, à la poursuite d'Istambul, et tournons autour du jardin de Notre-Dame et de la Tour de Léandre. Jouons à courir, ma petite Guzine, toi, moi, Dino et ma Veroucha, jouons à courir, à grands cris, au point du jour, jouons à courir aux heures teintées d'aube. Jouons à courir avec nos jours passés et à venir, des ailes de mouette à nos pieds. ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 28 octobre 2009

LA PETITE FILLE

C’est moi qui frappe aux portes, Aux portes, l’une après l’autre. Je suis invisible à vos yeux. Les morts sont invisibles. Morte à Hiroshima Il y a plus de dix ans, Je suis une petite fille de sept ans. Les enfants morts ne grandissent pas. Mes cheveux tout d’abord ont pris feu, Mes yeux ont brûlés, se sont calcinés. Soudain je fus réduite en une poignée de cendres, Mes cendres se sont éparpillées au vent. Pour ce qui est de moi, Je ne vous demande rien : Il ne saurait manger, même... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 24 mai 2009

IL NEIGE DANS LA NUIT ET AUTRES POEMES....Extrait

Aujourd’hui c’est dimanche.Pour la première fois aujourd’huiils m’ont laissé sortir au soleil,et moi,pour la première fois de ma vie,m’étonnant qu’il soit si loin de moiqu’il soit si bleuqu’il soit si vastej’ai regardé le ciel sans bouger.Puis je me suis assis à même la terre, avec respect,je me suis adossé au mur blanc.En cet instant, pas question de gamberger.En cet instant, ni combat, ni liberté, ni femme.La terre, le soleil et moi.Je suis heureux. . . . NAZIM  HIKMET . . .
Posté par emmila à 16:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 6 septembre 2008

LES ENNEMIS

Ils sont les ennemis de l'espoir ma bien-aimée De l'eau qui ruisselle, de l'arbre à la saison des fruits,             de la vie qui pousse et s'épanouit. Car leur front marqué du sceau de la mort,             - dent pourrie,  chair décomposée -             ils vont disparaître à jamais. Et bien, sûr ma bien-aimée, bien sûr,             Sans maître et sans esclaves Ce beau... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 10 août 2008

ANGINE DE POITRINE

  Si la moitié de mon cœur ici, docteur,                   L’autre moitié est en Chine,                   Dans l’armée qui descend vers le Fleuve Jaune.   Et puis tous les matins, docteur,                   Mon cœur est fusillé en Grèce.   Et puis, quand ici les prisonniers tombent dans le sommeil     ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,