J’écoute l'inachevé

de l’ Eden du possible

à l’insu du temps

pour boire

l’âme du jasmin

tel un astre de nuit

proche et lointain du néant

j'écoute la pulsion de la terre

le chant du peuple mutant

émerveillé

je caresse l’ineffable

l’indicible

le dedans et le dehors

et je danse

sur la circonférence de la rose plurielle

 

.

 

AHMED BEN DHIAB

 


.

 

DHIAB

Oeuvre Ahmed Ben Dhiab