Les ténèbres s’éteignent
et les ombres s’effacent
au refutur de l’aube
je vais revivre l’éternité
à travers mes racines
jusqu’à ruiner l’abîme.

...


Dans l’obscure ambiguïté
Des amours angulaires
et des miroirs illusoires
l’on ne perçoit presque rien
sauf que tout change à l’instant
continûment
interminablement
et que l’œil devient sexe modifiable
selon l’envie de vivre ou de mourir
ici ailleurs maquillage de silence
et d’angoisse insoutenable
tant les mots pèsent en motifs d’émotion.

...

La distorsion du songe
la vie qui ose toujours
hausser la barre et le défi
la thématique brumeuse
des hypothèses factices
hormis l’éternité du thème
quand s’impose le dilemme
insoluble impossible
de saisir la vérité fugace
des heures qui passent.

.

 

FRANKETIENNE

 

.

 

FRA