Je suis ce sang
        qui souvent se love
        en véhémences colorées
        je suis ce sang
        qui bouleverse
        les plans d'états-majors
        bouscule les lampes
        se faufile dans les veines
        des prisonniers
        et murmure l'espoir
        je suis ce sang
        sans âge sans répit
        tournoyant dans les soleils
        et les lunes
        des paroles urgentes
        je suis ce sang
        en forme de poignard
        en forme d'éclat d'aube
        en forme de chanson
        qu'on ramasse dans les rues
        comme un témoignage
        d'un bonheur perdu
        d'une félicité possible
        je suis ce sang
        qui n'arrive jamais
        en retard
        au rendez-vous
        femme bourreau merveille
        ombre

        je suis ce sang
        qui cogne à la vitre
        et demande asile
        qui supplie une chair
        au coin de la nuit
        je suis ce sang
        qui fracasse les chaînes
        qui enfouit
        le miel
        dans les blessures
        je suis ce sang
        en forme de revendication
        en forme de couteau
        en forme
        d'azur et de neige pure
        je suis ce sang 
        qui inlassablement
        tinte dans les ruelles
        du sommeil
        pour réveiller ceux qui font
        la sieste des consciences
        je suis ce sang
        la branche fleurie
        qui relie
        l'oiseau à l'espace

 

 

.

 

 

ANDRE LAUDE

 

 

.

la-goutte-de-sang2