Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
EMMILA GITANA
Archives
Visiteurs
Depuis la création 1 607 413
Newsletter
2 juillet 2018

CONCERTO POUR MAREES ET SILENCE...Extrait ( Revue )


       Dans ce bleu qui nous pousse vers Lorient
         me revient de l'autre mer
         un goût de sel et d'oursin

         en ce mois d'août finissant
         je me souviens d'une naissance accordée à l'aube
         et d'un poète crucifié dans les caves d'une ville blanche

         ni en Orient
         ni en Occident
         ni même entre l'œil et l'épine
         la douleur n'a de cadastre
         elle est un point incarnable
         qui tient en éveil au bord de la falaise

                        

         des mains sans âge
         fouillent ma poitrine
         exhument d'un limon de désordre
         des visages     des maisons     des arbres
         je ne veux plus rêver
         les flaques des villes mortes
         suffisent à ma soif


                          

         donnez-moi une route
         vers le point noir de ma voix
         donnez-moi un mot qui soit une aiguille de boussole
         je cherche l'œil 
         que nulle paupière ne limite
         il connaît l'eau qui chante dans la fracture de l'âme
         et le versant brûlé du ciel

                          

        autour de ma gorge la racine a encore fleuri
        je la croyais vaincue par les sables de la prière
        est-ce des pétales ou des épines qui tombent 
        sur la page

                           

        et dans ma gorge 
        savez-vous que l'angoisse fait la fête
        avec la gouge et le burin
        ma préhistoire n'en finit pas de s'écrire 

                           

        les masques nous creusent
        pourquoi nous lamenter sur les miroirs sans tain
        avons-nous seulement besoin d'apparence

 

 

.

 

 

RABAH BELAMRI

 

 

 

.

 

GEOFFREY8

Geoffrey Oryema par Françoise Dexmier 2017

Publicité
Publicité
Commentaires
G
"Concerto pour marées ou silence" est le titre d'un livre de Pierre Esperbé repris explicitement par ailleurs comme titre de revue par Colette Klein : "Concerto pour marées ou silence, revue"...
Répondre
Publicité