Nègres de partout
Nègres du monde
Nègres attristés apeurés
Aujourd’hui c’est le temps
Le temps d’allumer les flambeaux
Les flambeaux de la résistance
Les flambeaux de la rébellion
Les flambeaux pour la longue marche
La longue marche vers la révolte
La révolte pour la liberté
Nègres victimes dans les rues des États-Unis
Nègres victimes dans les rues de la France
Nègres victimes dans les rues de partout
Main dans la main
Braves comme Jean-Jacques Dessalines
Braves comme Toussaint Louverture
Baves comme Capois Lamort
Marchons intrépides comme des héros
Pour affronter nos oppresseurs
Nègres brutalisés
Nègres harassés insultés oppressés
Nègres torturés
Nègres à la peau cicatrisée
Nègres bestialisés
Nègres chosifiés
Nègres désespérés
Ne pleurons pas
Les larmes ne guérissent pas les plaies
Chauffons-nous au feu de la bravoure
Pour faire savoir aux blancs racistes
Que la résistance est nègre
Nègres des quatre coins du monde
La poltronnerie est ignorance
Quand les blancs racistes
Nous voient comme des choses à eux
Chauffons-nous au feu de la rébellion
Car il y a toujours un soleil pour chauffer la révolte
Nègres d’aujourd’hui
Ne baissons pas les bras
Nous avons droit à la révolte quand ca ne va pas
Dans les rues où Nous sommes victimes tous les jours
Ne regardons pas mourir nos frères et sœurs
Comme si la lâcheté était nègre
Souvenons-nous que les oppresseurs n’accordent jamais de liberté aux opprimés
Nègres que les blancs racistes appellent sales négros
Nègres que les blancs racistes insultent
Nègres que les blancs racistes appellent chez eux « immigrés »
Nègres dont les mains ont construit des villes
Des villes où ils sont interdits de marcher libres
Je vous convie à être des guerriers
Des guerriers forts et puissants
Pour bâtir des lendemains où nos progénitures seront non des choses
Mais des soleils à éclairer d’autres civilisations
Nègres livrés à la torture
Nègre livrés aux chiens
Nègres livrés à la nuit
Nègres livrés à l’enfer artificiel
Nègres de plusieurs siècles d’esclavage
Nègres toujours face à la mort dans ces pays
Où piétiner un noir fait la fierté des blancs racistes
D’une voix de tonnerre
Crions à l’unisson : haine aux ennemis des noirs
Nègres toujours considérés comme esclaves
Nègres fatigués d’être humiliés
Nègres stigmatisés
Nègres à la liberté piétinée
Nègres devenus chrétiens par le code noir
Nègres dont la peau est marquée de coups de fouets
Nègres trainant pendant plusieurs siècles le fardeau de l’esclavage
Aujourd’hui n’est pas le temps des concessions
Pour vous : aujourd’hui est le temps de la désobéissance
Le temps de la révolte
Le temps de la rébellion
Le temps où il faut tirer à hauteur d’homme sur le racisme.
.
.
.
.
.
.
PIERRE REGINALD RICHE
 Cap-Haïtien, le 02-06-2020
.
.
.
.
.

HAITI