La langue primordiale, s'il en fut une, celle, peut-être d'avant la mythique Tour de Ba-bel, n'était-elle pas Musique, c'est-à-dire poésie, vibration incantatoire ? (Rappelons-nous
le mot latin"carmen"qui signifie tout aussi bien "chant" que "incantation, formule magique").
N'était-elle pas cette langue que tous comprenaient et à travers laquelle tous se comprenaient, vivant leur multiplicité dans une sorte d'Unité Primordiale? (N'oublions pas que "com-pren
dre",c'est prendre en soi, avec soi).
Quel est donc cet " âge d'or "dont nous parlent, chacun à leur manière, tous les mythes de la terre? La conscience la plus haute instaure le règne de la langue une et sacrée, qui est aussi
Musique.
Ainsi le poète va réorchestrer le monde, l'accordant à sa vibration première, qui est Chant, Danse, Théâtralité : sa lyre et la lyre du monde n'ont jamais été qu'Une.
"Retenons que le monde de la vie est musique: plaintes, cris, sanglots, hurlements, mur- mures, nous assaillent bien avant de recueillir le sens.
Humains, nous avons donc à composer de la musique à chaque instant pour survivre, sentir, communiquer ..."
.
.
.
.
.
.
.
NOËLLE DOYEN
.
0
.
.
..
.
.
.

don smith photography2

 Don Smith Photography