jeudi 2 février 2017

PAUL AUSTER ...Extrait

De la perte. Et d’une perte telle qu’elle pille l’esprit – jusqu’à la perte même de l’esprit. Commencer avec cette pensée : sans rime ni raison. Et puis simplement attendre. Comme si le premier mot venait seulement après le dernier, après une vie d’attente du mot qui était perdu. Ne pas dire plus que la stricte vérité : les hommes meurent, le monde déçoit, les mots n’ont aucun sens. Et par conséquent ne rien demander que les mots. Mur de pierre. Coeur de pierre. Chair et sang. Autant que tout ceci. Plus.   . ... [Lire la suite]

mercredi 28 mai 2014

JOËL GRENIER

Et déjà ils se relèvent et remettent leur masque. Ils ne savent pas comment mais ils savent pourquoi. Ils s'affairent, ils s'accouplent pour créer d'autres monstres encore plus grands qu'eux.Ils ont les yeux bien vides sur leur cœur de pierre et des œillères greffées à leur certitude.Rhodes n'est pas loin qui s'honore de colosses qui font le grand écart pour garder la tête dans les nuages à quêter le soleil. Le premier tremblement de terre les remettra à bas.C'est qu'ils oublient encore, ces mangeurs d'étoiles, qu'il faut une base... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,