Face à face la terre
  massive, lourde, inassouvie,
  frissonnante d'un désir puissant
  et la mer si liquide, insaisissable, délavée,
  avec ses cambrures, ses gestes, ses organes d'eau,
  ses cheveux d'écume
  et son haleine d'algue.
  Érections minérales, caresses fluides, jaillissements d'embruns,
  orgasme éternel
  à jamais fécond, à jamais ludique, à jamais pacifié.
.

LUC  BOUSSARD

.

mer