lundi 21 mars 2011

OMBRA MAI FU

pour Georg Friedrich Haendel (1685-1759) . Il y a des âmes qui font grandir les pays Oui, combien d’âmes, pour faire une seule et une grande Âme ? Je m’en vais voir les ombres, — ombres sans nombre. Que serai-je sans toi… Tu dis : « Toi — mon soleil !» Nos branches sont mêlées, Philémon et Baucis, même nos ombres se croisent, colombes de nos rires. Ombre, suis ton ubac ! Âme, je suis ton adret ! — Ombre, jamais ne fus. Ombre non, mais soleil. Ombre de ton ombre ne fut, jamais esclave. Car ni loup par mon sang, ni... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 17 mars 2011

CECI EST MON CORPS...Extraits

Le cœur serait-il, déjà, cette eau étale, cebleu dans les paupières ? Tu n’iras pas ; non.Nul ne t’accompagne ; la lumière est unpoulpe aveugle.      Puis-je vivre en dehors des mains d’unefemme ? Tu n’as rien dit. C’est vrai *     Que nul ne renonce à faire, marchant, ledétour du sentier, puisque je suis ce détour :cela qui va s’éloignant, te rapprochant de tonhabitation.      Vois, la lumière scintillait, j’écrivais ! *      Ouvrir l’intérieur – si invisible sur... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 17 mars 2011

LETTRES A JENNY COLON...Extrait

« Mourir, grand Dieu ! Pourquoi cette idée me revient-elle à tout propos, comme s’il n’y avait que ma mort, qui fût l’équivalent du bonheur que vous promettez : La Mort ! ce mot pourtant ne répand cependant rien de sombre dans ma pensée : elle m’apparaît, couronnée de roses pâles, comme à la fin d’un festin ; j’ai rêvé quelquefois qu’elle m’attendait en souriant au chevet d’une femme adorée, non pas le soir, mais le matin, après le bonheur, après l’ivresse, et qu’elle me disait : Allons, jeune homme ! tu as eu ta nuit comme... [Lire la suite]
Posté par emmila à 08:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 17 mars 2011

DU PAIN ET DES PIERRES...Extrait

(...)  J'investis mes étoiles dans un  ciel toujours vide et la nuit je promène sur la mer mes ongles de cellule   dans une enfance couchée à mort je marche le long d'une autre vie et j'ai noué mes poings au vol des cormorans   et les éclats de voix croissent et se multiplient quand la métaphore se fait cri   mon corps est d'un autre âge mon sang d'une autre mer j'habite les révoltes et les révolutions   .   TRISTAN CABRAL   .    Oeuvre Giorgio... [Lire la suite]
Posté par emmila à 08:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 16 mars 2011

LES NAUFRAGES D'ALZHEIMER

J'aime ces gens étranges Aux trous dans la mémoire Des trous remplis de plaies Présentes ou bien passées Vérités toutes crues Remontant en marée Quand les masques ont fondu Que la farce est jouée J'aime ces gens étranges A la mémoire trouée Qui échangent des bribes De leurs vies effacées Voyageurs sans papiers Sans qualification Ils sont ce que nous sommes Et nous leur ressemblons J'aime ces gens étranges Qui repèrent la fausseté Des gestes et des paroles Réclament l'amour vrai Carburent à la tendresse Négligent tout le reste Ils... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 16 mars 2011

GRAND-MERE

« Que fais-tu grand-mère, assise là, dehors, toute seule ? » Eh bien, vois-tu, j’apprends. J’apprends le petit, le minuscule, l’infini. J’apprends les os qui craquent, le regard qui se détourne. J’apprends à être transparente, à regarder au lieu d’être regardée. J’apprends le goût de l’instant quand mes mains tremblent, la précipitation du cœur qui bat trop vite. J’apprends à marcher doucement, à bouger dans des limites plus étroites qu’avant et à y trouver un espace plus vaste que le ciel. « Comment est-ce que tu apprends tout cela... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 14 mars 2011

UN FEU VIVANT...Extrait

Il y a entre "nous" et "toi" ce temps étrange. Par-delà les monts d'étain noir où l'orage a planté ses lances Il y a cette épaisse nuit, gorgée de feuillage, d'humide Et tout un bruissement secret de fers, de peurs, de boucliers. Je voudrais retrouver l'aurore intacte par-dessous ta tête Mais je ne sais si la mésange aura passé le dur minuit Ni si, de son bec entrouvert, tombera le fil du soleil. . LUC BERIMONT . Oeuvre Yahne Le Toumelin  
Posté par emmila à 17:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 14 mars 2011

SIGNES...Extrait

Quelle île régit ta tristesse d'eau longue, Femme ruisselante de solitude inabordable, Solitude incréée en lieu de maternité; Tu ne peux t'arracher à l'ancrage de tes genoux, Dieu t'as rattachée à ses plaies de pierre, Et tu équilibre l'amour avorté dans la mort... Nous errons comme la mer, par divin mécontentement, - Vanité solitaire d'aimer en vain un amour - Reconnais cette île bleue sous nos paupières, Et rends- nous , Marie , regard pour regard. . RINA LASNIER .  
Posté par emmila à 16:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 14 mars 2011

LA MALEMER...Extrait

 "Je descendrai jusque sous la malemer où la nuit jouxte la nuit jusqu'au creuset où la mer forme elle-même son malheur... sous cette amnésique nuit de la mer qui ne se souvient plus de l'étreinte de la terre... toute salive refoulée de silence je regoûterai aux eaux condamnées de ma naissance... maternité mystérieuse de la chair asile ouvert aux portes du premier cri, et la mort plus maternelle encore" . RINA  LASNIER .
Posté par emmila à 14:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 13 mars 2011

HISTOIRE D'UN RUISSEAU...Extrait

" L'histoire d'un ruisseau, même de celui qui naît et se perd dans la mousse, est l'histoire de l'infini. Ces gouttelettes qui scintillent ont traversé le granit, le calcaire et l'argile ; elles ont été neige sur la froide montagne, molécule de vapeur dans la nuée, blanche écume sur la crête des flots ; le soleil, dans sa course journalière, les a fait resplendir des reflets les plus éclatants ; la pâle lumière de la lune les a vaguement irisées ; la foudre en a fait de l'hydrogène et de l'oxygène, puis d'un nouveau choc a fait... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,