...

J'ai revu hier ma mort qui recousait mon ombre
dans le silence étroit d'une porte qui s'ouvre
et je lui ai montré l'ébauche de mon âme
n'ayant que la notion de l'oiseau dans le vent
afin que pourvoyeuse du mystère à venir
elle guide mes pas au sortir de ce monde
et je lui ai parlé avec l'accent de ceux
qui n'ont pour tout espoir qu'un soleil de papier
de cet homme qui n'eut que des gestes obscurs
et ne sachant nommer l'azur au fond de soi
marchait avec l'allure de n'être pas sur terre
jusqu'à ce qu'il ait vu son néant face à face
je lui ai dit aussi la joie de l'eau qui coule
autour de ces enfants qui se vouent à leurs rires
et comme la parole retourne à la poussière
après avoir été prononcée dans la chair
et je m'en suis allé oublieux de mon sort
là où la mer commence une phrase infinie
et où souffle le vent sans courber un nuage

.....

.

 

JUAN GARCIA

 

.

 

Espace 2