Ô monde... Avec la beauté de tes mers,

Tes latitudes, tes longitudes, tes continents

Tes hommes noirs, tes hommes blancs, tes hommes rouges,

tes hommes jaunes, tes hommes bleus

Et la splendeur vivace de tes femmes pleines d'yeux et de seins,

d'ombres délicieuses et de jambes

Ô monde, avec tant de neige à tes sommets et tant de fruits

dans tes vallées et dans tes plaines

Tant de blé, tant de riz précieux, si seulement on voulait

laisser faire Gaïa la généreuse

Tant d'enfants, tant d'enfants et, pour des millions

d'entre eux, tant de mouches

Ô monde, si tu voulais seulement épouiller le crâne chauve

de ces pouilleux, ces dépouilleurs

Et leur glisser à l'oreille, comme dictée de libellule,

un peu de ta si vieille sagesse

 

.

 

SALAH STETIE

 

.

 

hubert duprilot,

Oeuvre Hubert Duprilot

www.duprilot-hubert.fr