Bien-sûr le temps demeure un lieu
de course folle ou d'immobilité,
de courses poursuites
entre nos élans et nos peurs,
nos belles heures et les plus sombres,
nos promenades, nos marches forcées,
nos territoires gagnés ou perdus,
nos flammes de vaste envolée
ou celle trébuchante à chaque seconde,
mais sûre abri en son indéchiffrable beauté
dont la lumière s'élève dans la nuit de nos cœurs
comme le tremblement obstiné de l'étoile…



.

 

BERNARD PERROY

 

.

 

bernard3