Au bleu des rives tes rêves dérivent 
entrelacés de nuits blanches.
Parfois leurs ailes se ferment, 
deux petits pieds d'enfants se posent
sur le sable brûlant du passé --
à petits pas rapaces
le silencieux ravage du souvenir.
D'autres fois, c'est l'oubli : 
une déchirure rouge au visage du ciel --

rire claquant de mouette
sur la vague.

 

 

.

 

 

ANNE MARGUERITE MILLELIRI

 

 

.

 

MEMOIRE