Canalblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
EMMILA GITANA
Visiteurs
Depuis la création 1 615 225
Newsletter
Archives
oubli
10 juin 2022

PABLO NERUDA ...Extrait

PABLO NERUDA ...Extrait
... . Il n’y a de pure lumière ni d’ombre dans les souvenirs : ils se sont faits cendre violâtre ou pavé sale de rue piétinée par les gens qui sans cesse au marché sortaient entraient. Et il est d’autres souvenirs : ceux-là qui cherchent à mordre encore...
11 septembre 2021

QUESTION FATIDIQUE

QUESTION FATIDIQUE
L'absence ni le temps ne sont rien quand on aime. Alfred de Musset . La pluie vient Dans ma tête dans le paysage Des gouttes larges et plates écrasées J'y vois des visages tomber Éclater, mille Morceaux de toi mille qui se mêlent A mille autres La pluie...
19 avril 2021

PHOTOGRAPHIE N&B, 1954

PHOTOGRAPHIE N&B, 1954
Tu ne sais plus (As-tu jamais su ?) Qui t’a assise sur le cheval de bois qui monte et qui descend Qui a fait de grands signes du bras des sourires encourageants Disant ton prénom, puis est partie Au moment où le monde s’est mis à tourner autour de toi...
5 juillet 2020

DIEU, LE SILENCE ET MOI....Extrait

DIEU, LE SILENCE ET MOI....Extrait
Ma maison d’autre mer est restée in-accostée Mes rêves encore y naviguent dans une eau de sel Mes yeux gouttent comme une mémoire de source et de regards perdus J’ai du sable et des fissures de pierres dans le flot escarpé d’une enfance qui s’enfonce...
25 juin 2020

ET SOIS CET OCEAN... Extrait

ET SOIS CET OCEAN... Extrait
il y a longtemps que je ne vis plus ici je ne prends plus le bras de la pluie pour sortir et que pourrais-je dire des étés invisibles où je sauvais la mort sur les restes du jour certains jours je mettais des années de côté et mes yeux repoussaient à...
26 mai 2020

TU COURS

TU COURS
J’ai épousseté les perles du rire trois larmes bleues dans le cristal des mers tu cours carnassière des aubes rouges dégaine tes dents d’ocre bleue je sais l’odeur du miel mon amour et l’aube futile qui t’emporte dans sa course l’accident du rire et le...
13 mars 2020

ON NE VOIT PAS LE TEMPS PASSER

On se marie tôt à vingt ans Et l'on n'attend pas des annéesPour faire trois ou quatre enfantsQui vous occupent vos journéesEntre les courses la vaisselle Entre ménage et déjeuner Le monde peut battre de l'aile On n'a pas le temps d'y penser Faut-il pleurer,...
18 février 2020

UN CHANT AUX PAS D'OISEAU

UN CHANT AUX PAS D'OISEAU
Faut-il se dépouiller jusqu'à ce rien, cette racine nue, Ce trait de l'aube où le soleil se lève ? Mais ce sera de nuit, Les eaux du fleuve n'auront pas fini de nous dérouterQuand, soudain, quelques mots, à peine un souffle :Nous nous reconnaîtrons de...
23 décembre 2019

COMIQUE

COMIQUE
Je me ridiculiserai clown désenchanté me Faisant botter sur la sciure du cirque le cul par De pâles poupées de celluloïd figé Qui crient quand on les couche, juste après Mon Dieu et Maman :« Je veux être girly ! », comme si tu les en empêchais,Des femmes...
1 novembre 2019

ANNA MARIA CARULINA CELLI

ANNA MARIA CARULINA CELLI
J'ai oublié la cruche d'eau claire J'ai oublié la tranche de pain lourd Les noix et les châtaignes Au bord de la fenêtre J'ai même oublié les prières Et ce matin il pleutNoyés sous la brumeLes oiseaux n'ont pas chantéPour apaiser mon réveilJ'ai oublié...
28 octobre 2019

BRUNO RUIZ...Extrait

BRUNO RUIZ...Extrait
Nous aurons essayé. Beaucoup trop douté de nos actes. Nous n’aurons pas toujours su choisir pour ne blesser personne. Peut-être aurions-nous pu, peut-être aurait-il fallu. Mais ce qui est sûr, c’est qu’aujourd’hui notre route est là, faites de tout ce...
26 avril 2019

ANNE MARGUERITE MILLELIRI...Extrait

ANNE MARGUERITE MILLELIRI...Extrait
Au bleu des rives tes rêves dérivent entrelacés de nuits blanches. Parfois leurs ailes se ferment, deux petits pieds d'enfants se posent sur le sable brûlant du passé -- à petits pas rapacesle silencieux ravage du souvenir.D'autres fois, c'est l'oubli...
20 février 2019

AVEC LA MORT, QUARTIER D'ORANGE ENTRE LES DENTS...Extraits

AVEC LA MORT, QUARTIER D'ORANGE ENTRE LES DENTS...Extraits
Oui, le temps se desquame nous brûlons nos passeports trompeurs, nos photographies, nous prenons possession du passage. Sommes-nous seulement nos contemporains ? Rebrousser jusqu’à l’orque et l’algue, s’attendre à passer hors limites, supposer la réversibilité...
21 novembre 2018

MATINALES...Extrait

MATINALES...Extrait
"Ecrire c'est entrer en silence, parler à voix basse pour quelques-uns qui entrent en silence avec vous parce qu'ils reconnaissent une voix qui monte du fond d'eux-mêmes. Il existe une race d'hommes, voyez-vous, qui vous est accordée. L'un est écrivain,...
4 novembre 2018

MAIS AVEC TANT D’OUBLI

MAIS AVEC TANT D’OUBLI
Mais avec tant d'oubli comment faire une rose, Avec tant de départs comment faire un retour? Mille oiseaux qui s'enfuient n'en font un qui se pose Et tant d'obscurité simule mal le jour. Ecoutez, rapprochez-moi cette pauvre joue, Sans crainte libérez...
28 septembre 2018

AGNES SCHNELL...Extrait

AGNES SCHNELL...Extrait
On a replié sa vie comme une carte lue à l’envers. On a replié sa vie comme un livre où se terrent les dérapages et les boues. On est telle une vieille horloge obstinée dans le recul taiseuse depuis trop longtemps. On repousse le sommeil on se cogne à...
10 septembre 2018

NOTES SUR LA MELODIE DES CHOSES...Extrait

NOTES SUR LA MELODIE DES CHOSES...Extrait
Que ce soit le chant d´une lampe ou bien la voix de la tempête, que ce soit le souffle du soir ou le gémissement de la mer, qui t´environne — toujours veille derrière toi une ample mélodie, tissée de mille voix, dans laquelle ton solo n´a sa place que...
28 août 2018

LES PLUMES D'EROS...Incipit

LES PLUMES D'EROS...Incipit
Désormais, l’état lumineux a changé d’orientation : il est à présent isolé et n’ouvre que sur lui-même. Si j’essaie d’en préciser la nature, je n’aperçois que sa ressemblance avec l’espace qu’autour de moi ouvre le regard. Non, ce dernier est substantiellement...
20 août 2018

JEAN LAVOUE...Extrait

JEAN LAVOUE...Extrait
Ce temps de métissage et de chansons mêlées, Ce temps de tisserands et de vies accordées, Ce temps que nous appelons sur nous-mêmes Comme une supplique du fond de nos détresses, Comment nous sera-t-il donnéTandis que nous allonsSi loin de nos récits perdus,De...
8 août 2018

CROISIERE MEDITERRANEE

Venues des hauts plateaux Incendiées par la guerre Écrasées de soleil Les fourmis silencieuses Fouettées par la poussière Devorées par le sel On avait tous un jour Imaginé la mer Et le douceur du vent Mais dans cette nuit noire Qu'on a payée si cher On...
1 2 3 4 5 6 7 8 > >>
EMMILA GITANA
Pages
Tags
Derniers commentaires