Un poème de Tagore pour les coeurs troublés 

 

.

 

Paix ! mon cœur, laisse le temps des adieux être doux.
Qu’il ne soit pas mort, mais accomplissement.
Que l’amour se transmue en souvenir et la douleur en chants.
Que le vol de l’oiseau par le ciel s’achève en le repli des ailes au-dessus du nid.
Que l’ultime caresse de ta main soit délicate comme la fleur de la nuit.
Reste tranquille, Ô ma Belle Fin, quelques instants, dis tes derniers mots en silence.
Devant toi je m’incline et j’élève ma lampe pour illuminer ton chemin

 

.

 

 

 RABINDRANATH TAGORE 

 

 

.

 

chemin-de-terre-