Tu ne sais plus
(As-tu jamais su ?)
Qui t’a assise sur le cheval de bois qui monte et qui descend
Qui a fait de grands signes du bras des sourires encourageants
Disant ton prénom, puis est partie
Au moment où le monde s’est mis à tourner autour de toi
Ou bien toi au milieu de lui, tu te tenais bien droite,
Que personne n’ait honte de toi,
Malgré tout, dans le grand lac personne n’avait réussi
A rattraper ton bateau avant qu’il ne coule
Pendant que tu pleurais Mon bateau mon petit bateau,
Ou bien c’était une autre fois
Un autre tour du manège dans les jardins du Luxembourg
A Paris ou ailleurs,
Ta tête qui tournait aussi dans cette ronde
Tourne la tête tourne, la toile peinte tourne, tu tombes
Droite sur ton cheval regardant défiler
Les anneaux du mariage qu’il faudrait attraper au vol
Pour un tour gratuit racontant la même histoire de fariboles
Combien de fois le cœur fendu en deux des trahisons
Tu ne sais plus qui
Fait couler les bateaux des petites filles
Ni ce qui se passe quand tu auras tendu à l’homme du manège
Ton dernier jeton
Et que tu descendras du cheval dans le jardin vide

.

.

.

.

.

ALEXO XENIDIS

 ( Ismène Le Berre )

.

.

.

.

alexo3,

Ismène Le Berre