C'est honteux, oui il est honteux de penser qu'hier, nombreux étaient les corses et les français du continent, à ne pas savoir que des incendies gigantesques détruisaient l'île voisine de Sardaigne, île-soeur, à 20km à vol d'oiseau de Bunifazziu, autant dire à notre porte... Tous se doraient le derrière, sans aucun états d'âme... Pourquoi ? Parce que les médias nationaux - pour la plupart subventionnés grassement par l'Etat -, ont omis d'en parler, tous occupés à nous rabattre les oreilles d'une campagne pré-électorale effectuée par Don Perfecto ou Jupiter dans les îles françaises d'Océanie...
.
Pourtant , nous sommes en Europe... Des villages rasés, des animaux sacrifiés, des agriculteurs qui ont tout perdu - fermes, et bêtes -, la nature grillée, une immense catastrophe humaine et écologique ...Le bilan seulement provisoire fait état de 20 000 hectares ! Quelques 7500 personnes engagées dans les opérations de secours, dont des membres de la police des forêts et de la Croix-Rouge, aidaient les personnes évacuées et celles en danger, ont indiqué les pompiers. Il est trop tôt pour évaluer l’importance des destructions causées par le sinistre...
.
Qu'en penser ? Pendant ce temps les Marquisiens intronisaient " sa Seigneurie ", "Grand Chef qui marche et qui va loin "...- non , ce n'est pas une blague -. Dès sa descente d'avion, "Manu "a pris le chemin du petit cimetière de l'île surplombant le village d'Atuona afin de se recueillir, aux côtés de la maire de l'île , sur les tombes du peintre Paul Gauguin et du poète Jacques Brel, voisins pour l'éternité... Quelle hypocrisie que d'assister à ce genre de scène...Paul Gauguin comme Jacques Brel, révoltés et anti-conformistes comme ils étaient, auraient aujourd'hui, subi les volées de coups de matraques et respiré les gaz lacrymogènes de la soldatesque " en marche "...Et tout porte à croire que la couleur jaune, celle du soleil, leur était plus agréable que le bleu, blanc, rouge... L'or du soleil sous lequel ils ont préféré se faire inhumer....Mais soyons réalistes, les promesses et les valises pleines de ....ont eu raison des Marquisiens....Dieu que ces personnes ont la mémoire courte...! En 1842, le Français Aubert du Petit-Thouars prend possession de l’archipel, de force, qui est intégré aux Établissements français de l'Océanie. Dès cette époque, Du Petit-Thouars, ainsi que François Guizot, envisagent de créer là un lieu accueillant les condamnés à la peine de déportation, prévue pour les crimes politiques et qui servit de " bagne " durant quelques années...( sans parler des exactions des colons sur les populations locales ) ...
.
C'est honteux, oui il est honteux de constater que de ces îles océaniennes, les discours et les paroles de Sa Seigneurie prennent des accents " ségrégationnistes " envers la bande "d'huluberlus " qui ne souhaitent pas se faire vacciner, cherchant ainsi à monter les francais les uns contre les autres ...Mais chut 🤫 , sa parole est d'or !!! Et l'or est JAUNE 😂😂😂...
.
Nous voici encore et toujours revenus à Créon et Antigone.
.
"Le totalitarisme accule à un choix, le non-choix devenant un choix par défaut : soit accepter de se faire avaler dans la pieuvre géante, en renonçant à son intimité et à tout ce qui constitue son individualité (le sacrifice total exigé par la paranoïa), soit déclarer sacré l’être humain en tant que régi, non pas par les nouvelles lois de la nouvelle normalité totalitaire, mais par des lois transcendantes et immuables (ne pas tuer, ne pas transgresser)."
.
.
.
.
.
EMMILA
.
.
.
.