jeudi 2 août 2018

J'ETAIS UNE FLEUR DANS TON REGARD...Extrait

  ../.. Nous nous sommes dévêtus des bourrasques anciennes qui coiffaient le petit chemin Saint-Georges que nous empruntions pour nous rendre à l’école. Nos pas d’écoliers ressemblaient à  une farandole et nos craintes de la maîtresse se déboutonnaient sur ce parcours. Petit chemin bordé d’arbres et d’herbes fraîches, nos cartables sur le dos et nos mains liées à nos sourires complices. Toi, soleil ébouriffé de lumière, tu réchauffais le goudron encore humide de la nuit nonchalante qui l’avait bercée.... [Lire la suite]
Posté par emmila à 08:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,

samedi 6 mai 2017

ON TROUVERA DES LETTRES

On retrouvera des lettres entre les draps, dans une armoire normande au bois vermoulu. Dans la chambre où la poussière a figé le temps, on traversera en quelques pas des années de silence. Contre le mur, calé par des livres de papier jaune, le grand bahut nous craquera sa vérité enfouie. Il faudra de la patience pour ouvrir l’armoire à la serrure grippée. On insistera. La clef en laiton fera des tours perdus à l’angoisse de la découverte. Les battants finiront par céder dans un frémissement. Sur les étagères, des piles de linge... [Lire la suite]
dimanche 29 mai 2016

LE COEUR D'OCTOBRE...Extrait

Quand l'été reviendra le ciel des lavandes ô coeur! Le poème aura accompli un peu du chemin de poussière la beauté n'aura cessé de veiller à la consommation de ses registres le lézard dressé auprès d'elle mourra intouché dans ce feu foulant les hautes herbes je saisis l'amertume de l'air l'âpre semonce au levant le nom déjà s'efface le ciel maternel soudain par-delà les combes noires (la paille dorée bientôt foulera les terres patientes) la pureté du silence et les lèvres dans un souffle formant un oui.   .   ... [Lire la suite]
dimanche 1 avril 2012

LAVANDES

A Cristina Castello et André Chenet  Lavandes lumineuses dans le vertige de vivre     Lavandes I    Alors on te pressait dans un nuage de brumes, et le nuage était un soleil blanc,  et les essences de ton être, grandes lignes de silence, dansaient dans le soleil tremblant    Lavandes! douceur fraîche des sachets bleus entre les draps de lin  Douceur extrême posée sur la baptiste des mouchoirs,  ciel profond d'oliviers trop vastes pour l'or du couchant.    Ils... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,