Canalblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
EMMILA GITANA
Visiteurs
Depuis la création 1 616 615
Newsletter
Archives
pierre-albert jourdan
28 octobre 2018

LE BONJOUR ET L'ADIEU...Extrait

LE BONJOUR ET L'ADIEU...Extrait
L'air au goût de sauge abeilles et lavandes dans le même soleil ombre douce de l'amandier... Le vent chasse le vent mais qui parlerait d'usure ? Les distances sont au coeur comme neige d'avril l'âcre goût d'un signe en fraude et qui s'éteint Mais la brûlure...
28 novembre 2017

A LA RENCONTRE D'UN PIN

A LA RENCONTRE D'UN PIN
La parole chargée de guérir a dressé cette ruine de quelques chardons bleus, de poussière et de vent ; ce chemin où la mort, empoignée par tant de mots, comme un figuier portant ses fruits dans un vieux mur et l’embellie de lierre sur la porte fanée,...
27 novembre 2017

LE BONJOUR ET L'ADIEU...Extrait

LE BONJOUR ET L'ADIEU...Extrait
.... Il y a une parole confiée au silence, que l'ombre nous transmet. Une parole d'effacement qui est parole de tendresse. Peut-être pourrions-nous aussi parler de bonté. Lavis d'ombre sans que soit raturée cette lumineuse coulée qui la contient. Mais...
25 septembre 2017

LE BONJOUR ET L'ADIEU...Extrait

LE BONJOUR ET L'ADIEU...Extrait
... Que l’innocence demeure qu’il lui soit donné de pouvoir se perdre dans l’inutilité de ce monde qu’elle soit suffisamment forte pour oublier de le clamer que dans son silence où elle éclaire il n’y ait pas d’obstacle à son silence qu’elle soulève ce...
12 août 2017

PIERRE-ALBERT JOURDAN...Extrait

PIERRE-ALBERT JOURDAN...Extrait
Ne cherche pas, oublie tout ce fatras. Approche-toi seulement de cette touffe de thym. Il y a tant à oublier. La démesure de l’action, la plaie de l’action. Réduis tes gestes. Reste là, proche de ce balancement des herbes à hauteur de ton visage. Enfonce-toi....
28 mars 2017

LE BONJOUR ET L'ADIEU...Extrait

LE BONJOUR ET L'ADIEU...Extrait
L'herbe parsemée de violettes, un bosquet de lilas dont les grappes s'éveillent devant la masse armée d'un yucca; un jeune pêcher fleuri contrastant avec la haie de cyprès d'où surgit le profil du mont au sommet dardé vers le ciel comme un sein perlé...
17 mars 2017

LA BALAFRE

LA BALAFRE
Dieu sait que tu es une terre battue, exploitée, casernée ! Tu es la Terre et tu peux bien te permettre d'en rire. Un buisson toujours prêt à exploser au regard sur une parcelle que l'on dit pauvre, faute de savoir ce qu'est la profonde richesse, l'admirable...
26 février 2017

PAROLE D'OMBRE

PAROLE D'OMBRE
Il y a une parole confiée au silence, que l'ombre nous transmet. Une parole d'effacement qui est parole de tendresse. Peut-être pourrions-nous aussi parler de bonté. Lavis d'ombre sans que soit raturée cette lumineuse coulée qui la contient. Mais plus...
23 décembre 2016

LE JARDIN SUSPENDU...Extrait

LE JARDIN SUSPENDU...Extrait
Toujours les choses se dérobent et laissent le regard errer sur cette nappe de clarté dont la douceur n’est que l’approche de la pierre pour de violentes noces imparfaites. Et l’entaille demain à la mesure du corps entier, de quel cri s’éveillera le chemin...
31 mai 2016

LE BONJOUR ET L'ADIEU...Extrait

LE BONJOUR ET L'ADIEU...Extrait
Je viendrai mordillant une brindille de thym fleurs minuscules d'un ciel accouru ô terre en quelle nuit est né ce désir? Je viendrai faire éclater ce cri qu'il ne perde pas dans la longue fuite d'espace quand se creusent et s'effacent les barrières......
29 mai 2016

LE COEUR D'OCTOBRE...Extrait

LE COEUR D'OCTOBRE...Extrait
Quand l'été reviendra le ciel des lavandes ô coeur! Le poème aura accompli un peu du chemin de poussière la beauté n'aura cessé de veiller à la consommation de ses registres le lézard dressé auprès d'elle mourra intouché dans ce feu foulant les hautes...
29 mai 2016

PIERRE-ALBERT JOURDAN...Extrait

PIERRE-ALBERT JOURDAN...Extrait
Tremblement du matin. Souffle si léger qu'on le dirait messager. Feuillages caressés sans bruit. Douce toilette. Simple messager, porteur de baume, de la liqueur de vie. Messager qui efface les murailles, ne laisse qu'une façade. Qui te laisse cette façade,...
14 mai 2016

LE BONJOUR ET L'ADIEU...Extrait

LE BONJOUR ET L'ADIEU...Extrait
Merci à Sylvie ... Toujours les choses se dérobent et laissent le regard errer sur cette nappe de clarté dont la douceur n’est que l’approche de la pierre pour de violentes noces imparfaites. Et l’entaille demain à la mesure du corps entier, de quel cri...
29 octobre 2015

LE BONJOUR ET L'ADIEU...Extrait

LE BONJOUR ET L'ADIEU...Extrait
... Ce sont des battements d’ailes très douxdans la banalité grise d’un ciel éteinton entend cette voixtapisserie disjointe de la terrelaisse rousse semée d’oiseauxon entend ce murmure déchirantsauvé…provisoire…on ne peut se fier qu’à ces ailes douceson...
3 octobre 2015

FRAGMENTS...Extrait

FRAGMENTS...Extrait
Il n’y a plus d’ombre. Une seule larme où tremble un monde. Si peu de miel à cette heure que les ruches s’emplissent de cris absurdes. Ai-je grandi ? Je suis seul sur cet équilibre de pierres d’où j’embrasse tout le décor. Mais qui a brossé tant de verdeur...
12 avril 2014

LE BONJOUR ET L'ADIEU...Extrait

LE BONJOUR ET L'ADIEU...Extrait
Et pour s’en détachernous aurons ensemencé cette terre de motsl’orage les emporteL’image tronquée du cielles colore parfois – on diraitde grands jarres éclatéessous la poussée violente du désird’accéder à la lumière Plus loin que la houle des oliviersbien...
26 février 2014

EBAUCHE D'UN PARADIS PERDU...Extrait

EBAUCHE D'UN PARADIS PERDU...Extrait
(...) L'homme s'éveille avec peine de cette longue nuit. Il s'arrache aux liens tissés. Il le croit. Il secoue sa compagne, comme si la prière de l'aube résonnait encore dans sa tête. Partir ! Mais il contemple ce corps allongé près de lui. Il lèche cette...
26 février 2014

LE BONJOUR ET L'ADIEU...Extrait

LE BONJOUR ET L'ADIEU...Extrait
(…) Quel est ton nom ?je suis l’usure des corps des pierres de l’ombremême de l’ombreje suis l’auxiliaire de la beautévous me saluez parfoissi vitela tête vous tournerait peut-être ?j’active la poussée des feuillagesvous ne dominez plus vos arbreseux...
14 juin 2013

L'ESPACE DE LA PERTE...Extrait

L'ESPACE DE LA PERTE...Extrait
N'emporte pas un lourd bagage pour tes excursions. Juste une pointe de lucidité à tes souliers. Car cela monte beaucoup pour tes artères. Comme bagage emporte une fleur d'amandier, cet ongle bref sur la douceur de l'air.Rien de moins étroit pourtant....
24 mai 2013

PIERRE-ALBERT JOURDAN

PIERRE-ALBERT JOURDAN
À ce qui vient et qui, comme précipité par son propre mouvement, te déborde - et la lassitude le nomme hasard - qu’opposerais-tu ? Hasard n’est qu’un nom, le plus commode ou exaltant, je ne sais ; il est la somme de ces forces qui s’inscrivent dans ton...
1 2 > >>
EMMILA GITANA
Pages
Tags
Derniers commentaires