vendredi 21 août 2020

LE MAQUIS

Voulez-vous - Amici mei - que je vous dise un mot sur le Maquis ? Le nôtre, celui de Corse, A Macchia, que l’Empereur reconnaissait à son odeur, comme un parfum de femme…Un mot, me direz-vous, c’est bien peu de chose. Mais c’est un mot d’amour, un amour aussi grand que cette étendue sombre et légendaire de verdure et de vie, qui murmure au vouloir de la brise, mugit au vent du mistral, souffre et meurt tel un être de chair. Et qui me tient au cœur.Il est près de ma porte, ce Palais vert, son odeur est chez moi, ses couleurs à mes yeux... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

vendredi 7 septembre 2018

MARGES

Toi qui vas ton chemin, t’arrêterais-tu entre des vignes à l’abandon si, droit devant, tu entrevoyais dans la tombée du jour, parmi l’intense éclat de petits cyclamens, une oreille pointue dressée, dodinant sur le bas-côté de la route ? Croirais-tu qu’un animal à museau fin est là, reins peut-être brisés, écrabouillé à demi, implorant ton secours ? Admettons que tu prennes le temps, souhaites vivre et le permettre aux autres, que tu sortes de la voiture tout en pestant contre cette imbécile de bestiole et que tu t’aperçoives qu’il ne... [Lire la suite]
Posté par emmila à 04:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
vendredi 26 mai 2017

GENS SERIEUX S'ABSTENIR...Extrait

A Maya...     C'est un chat mourant qui m'observe il me demande guéris-moi toi l'homme à qui j'accorde foi il ne suffit pas de m'aimer à ta façon un peu distraite tu devrais pouvoir me soigner si tu étais ce dieu des bêtes que certains disent que tu es et je lui parle doucement maintenant au-delà des ans il est compagnon de mes veilles il est présent quand je m'éveille et je suis certain qu'il m'attend quelque part dans un creux du temps . . . . JEAN-CLAUDE PIROTTE . . . . .
Posté par emmila à 09:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,