...


Faisons silence
dans les mots fous
que le labour des pierres
a écorchés.

Les chants du jour
se sont éteints
au vent des petits riens.

Comme un fruit mûr
dans l'insomnie
d'un arbre épuisé.

Et ton regard me tient
dans sa lumière
dans son frisson.

Retrouve ton arbre
pour bâtir
l'espace des souffles partagés

...

 

.

 

EMILE HEMMEN

 

.

 

FEMME