Je prendrai de l’énergie cinétique des vents et des océans tout ce qu’ils ont d’électrique et j’en ferai des rafales d’éclairs qui allumeront les hauts quinquets ancestraux pour éclairer la profondeur des cieux afin d’y graver ton prénom. Adviendra l’orage qui éclatera l’espace et brisera les temps, submergeant de ta voix les antiques prophéties. J’ordonnerai aux fleurs qu’elles se nomment par la spontanéité des hasards sans saison comme raison. Je troquerai mes colères pour un lit de tournesol et sous le plaid de jasmin s’écrira notre amour en caractères de flammes dans une prose adulatrice, ainsi, nous amasserons les feux charnels dans la ferveur des nuits enjolivées de griseries en délires. Tu humeras mon souffle comme un autel fumant de véhémentes douceurs et tu sentiras mon amour pour toi doux comme l’aurore blanche mais tenace à faire fondre les neiges en ramiers blancs. Tu les verras survoler des astres inconnus pour t’apporter les nectars célestes aux rires enivrants d'où naîtront des oracles nouveaux et tu verras les voluptés s'allumer du sublime en flambeau modifiant la destinée des dieux. Je ferai de mes imperfections des talents avec tout le génie imaginable et j’humecterai de ta larme de joie les flèches des Vénus et Éros, tous deux à genoux comme des divinités mineures devant ta grâce aux soleils dansants.

La lumière réfléchit dans la source de tes yeux
Limpides et profonds
Comme un miroir d’eau en ses ondes, capiteux
A toi, le rêve se confond
Ton regard filtre de la grâce du désir impérieux
Les larmes de mes rayons
L’amour se secoue, se fortifie et en moi il fait foi
Par tes lèvres, j’y crois.

 

.

 

DJAFFAR BENMESBAH

 

.

 

salvador dali2

Oeuvre Salvador Dali