J'ai fait votre connaissance en feuilletant un de vos carnets de dessins qui en a appelé d'autres, et je trouvais une place dans chacun d'eux. C'est ainsi que je me suis assise à côté de belles provençales, sur un banc, que j'ai "fait" le marché avec quelques acheteuses éventuelles, ou simples promeneurs. Sur la pierre de vieux escaliers déformés, qui les rendaient uniques, j'ai caressé un chat dormant ou faisant semblant. Je me suis même invitée sur des bateaux, desquels j'ai pu admirer l'Ile de Beauté ou la Bretagne et me suis imprégnée de leurs  belles couleurs. Ailleurs, des gitanes m'ont fait danser, j'avais opté pour une robe bariolée , un châle noir frangé, des anneaux d'or. Une âme de tzigane m'habitait près de leur roulotte;  au son des tambourins j'ai pris part à la fête, je m'en souviens encore. Je ne me suis pas attardée près des taureaux de Camargue, j'ai préféré l'envol des grands oiseaux au dessus des étendues sauvages. Certains, plus loin, survolaient de petits villages perchés, aux toitures anciennes, qui n'ont pas manqué de vous inspirer. Si j'avais pu faire partie de leur voyage je me serais posée sur un clocher surplombant le lieu magique, j'en aurais eu le vertige. Un arbre coquin s'est mis à l'abri au milieu d'une ruine chapeautée par son feuillage. J'ai également arrosé quelques fleurs plantées dans de belles jarres en terre cuite. J'ai vu des ciels aquarellés sur la mer s'étirer et donner le frisson. Une simple couleur délavée, tendrement répartie en nuance pastel sublimait les paysages délicatement dessinés. J'ai  essayé de terminer quelques esquisses de grilles en fer forgé, sans y parvenir. Il m'aurait plu de recevoir cette lettre déposée là, entre deux fers plats artistiquement frappées par un artisan du coin, sur une minuscule fenêtre, en l'absence de son destinataire. Dans un jardin : un petit guéridon, une chaise longue en toile, un livre, m'ont accueillie pour un délicieux moment; j'avais noué sur ma nuque un carré de coton fleuri et je rêvais.

Je pourrais ainsi continuer longuement le voyage parmi vos extraordinaires aquarelles, vos dessins aux détails surprenants, je suis sûre que vous leur ressemblez. J'ai trouvé une main qui va sur vos traces et m'en régale à chaque fois, mais ce n'est pas signé "Lizzie".

 

 

.

 

 

JOSIANE

 

 

.

 

lizzie1

Oeuvre Lizzie Napoli