Canalblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
EMMILA GITANA
Visiteurs
Depuis la création 1 607 589
Newsletter
Archives
gout
27 mai 2023

LES PAS DE L'EAU...Extrait

LES PAS DE L'EAU...Extrait
Je connais le bruissement de l’aile des cailles. La couleur du plumage des outardes, les traces de la foulée des chevreuils. Je sais bien où poussent les rhubarbes, quand vient l’étourneau, Quand chante la perdrix, quand meurt le faucon. Je sais comment...
Publicité
Publicité
30 mars 2020

ANNA MARIA CARULINA CELLI...Extrait

 ANNA MARIA CARULINA CELLI...Extrait
Le pain est posé sur la table La croûte, blonde dune Emaillée d'une fleur de sable Près de la coupe de lait Miel blanc et mie de lune Loin, là-haut les oiseaux fleurissent l'océanDe leur plain-chantJe mords l'hostie, en les suivant des yeuxPleine de leurs...
1 décembre 2019

PRISONS ET PARADIS...Extrait

PRISONS ET PARADIS...Extrait
"Dans ce temps lointain où j'apprenais à respecter la cendre, couvrir le feu pour la nuit, réveiller le lendemain matin son ardeur capitonnée de cendres, j'apprenais aussi que la cendre de bois cuit, savoureusement, ce qu'on lui confie. La pomme, la poire,...
28 octobre 2018

LE BONJOUR ET L'ADIEU...Extrait

LE BONJOUR ET L'ADIEU...Extrait
L'air au goût de sauge abeilles et lavandes dans le même soleil ombre douce de l'amandier... Le vent chasse le vent mais qui parlerait d'usure ? Les distances sont au coeur comme neige d'avril l'âcre goût d'un signe en fraude et qui s'éteint Mais la brûlure...
8 mai 2018

SUC SORCIER

SUC SORCIER
Si tu étais un arbre, ma bien-aimée, Tes hautes branches couvriraient le monde entier ! Tu aurais, en couronne, des myriades d’oiseaux égayés,La rougeur timide qui enflamme le pommier, Le velours printanier du jeune prunier, Les yeux rêveurs du farouche...
Publicité
Publicité
21 juillet 2017

A LIZZIE

A LIZZIE
J'ai fait votre connaissance en feuilletant un de vos carnets de dessins qui en a appelé d'autres, et je trouvais une place dans chacun d'eux. C'est ainsi que je me suis assise à côté de belles provençales, sur un banc, que j'ai "fait" le marché avec...
26 mai 2017

PROPOS SUR LE VIN

PROPOS SUR LE VIN
J'aime le vin* parce qu'il m'est étrange, parce qu'il m'est familier, parce qu'il incompréhensible et fabuleux. J'aime le vin parce que je ne peux m'empêcher d'aimer les hommes. ... Je dirais: allant de cave en cave je me suis aperçu que je n'avais pas...
24 février 2017

GENÈSE DE MES MAINS

GENÈSE DE MES MAINS
Je voudrais t’offrir un collier d’escarboucles : quelques gouttes d’aiguail sur un fil de la vierge ; une rose trémière au jardin des douceurs ; des glèbes déchaumées sans foison de poussière. Je voudrais extirper notre ciel du néant, sauver de désaveu...
6 février 2017

DEUX PRELUDES

DEUX PRELUDES
Goût d’étrange, saveur d’inconnu, soif brûlante d’ailleurs, ce ciel nouveau qui t’obsède et tourmente t’offrira-t-il, parmi la paix des palmeraies, les délices des yeux et des sens ignorées que l’art habile et vain des villes te refuse ? Quelle, parmi...
9 novembre 2016

REGAIN DU SANG...Extrait

REGAIN DU SANG...Extrait
La terre brisée où je te retrouve – tes mains puisent à mon visage et j’ai cessé de mordre le vent dans tes cheveux – cette terre de sacre, de couleurs avides d’ombre tendre compte ses failles avant boire. Un peu de feu nous tient à distance. Des armes...
4 décembre 2015

LE POINT DU JOUR

LE POINT DU JOUR
Balancement des enfances au milieu des orties Jusqu’à faire trembler le ciel sur sa tige C’était la menthe qui courait le long de nos genoux Le préau de notre vie étendue à sécher sur les fils à linge Et ces dimanches à la lumière répétitive Sans aucune...
4 décembre 2014

MANOSQUE-DES-PLATEAUX....Extrait

MANOSQUE-DES-PLATEAUX....Extrait
Ce temps des olives ! Je ne connais rien de plus épique. De la branche d'acier gris jusqu'à la jarre d'argile, l'olive coule entre cent mains, dévale avec des bonds de torrents, entasse sa lourde eau noire dans les greniers, et les vieilles poutres gémissent...
10 octobre 2013

FRAGILE CENTAUREE

FRAGILE CENTAUREE
Mon fils aubépine et ma fille fauvette ont fleuri en racines au ventre du dégel faisant battre à nouveau les ailes de l’aurore, la gorge bleue de l’air, le sainfoin de l’espoir. J’écris pour mériter un peu de leur lumière. Il suffit d’une étreinte pour...
3 octobre 2013

LA VRAIE RECIPROCITE

LA VRAIE RECIPROCITE
Merci à Henri-Louis Près de la Sorgue dont le circuit en est jalonné, j’observe au calme l’avance des figuiers, en passant chez lui en cette nature qui splendit dans ses veines, en patient tendre, d’inquiète dilection animé. Cher fruit, qui cristallise...
16 août 2013

L' AÏOLI...

L' AÏOLI...
Un aïoli, ou une aïoli.....Le débat est lancé, et la partie aussi. Les mots jetés à qui voudra les entendre, appellent d'autres mots et trés vite une joyeuse cacophonie s'installe. Champagne à l'apéritif, on est assuré que la suite sera pétillante. Une...
9 décembre 2012

FRUITEE

FRUITEE
Elle aime fabriquer des confitures. Bonheur de la cueillette : fraises dodues, grappes de groseilles rouges ou blanches, cassis, prunes grasses, velours des abricots fessus. Les mains lavent et relavent, jouent dans l'eau piquée de feuilles et d'insectes....
22 octobre 2012

UNE GRENADE ENTROUVERTE

UNE GRENADE ENTROUVERTE
En mémoire de Bruno Etienne Ma rose des vents éternelle Indiquera toujours le centre du monde Cette flaque d'eau que je nomme Au milieu des océans de terres jaunes Mosaïque de couleurs ocres et d'odeurs brulées Fragrances chargées de sauge et de thym...
26 juin 2012

PRISONS ET PARADIS...Extraits

PRISONS ET PARADIS...Extraits
« Une tranche de pain bis, longue d’un pied, coupée à même la miche de douze livres, écorcée de sa croûte, et roulée, effritée comme une semoule sur la table de bois gratté, puis noyée dans le lait frais ;un gros cornichon blanc macéré trois jours dans...
4 septembre 2011

FESTIN

FESTIN
Allonger le pas Jambes nues sous la jupe de soie Au sortir de l’hiver Aux sens affamés la tiédeur est festin Les petites mains des jours Ont rougi la pointe des carottes Ourlé les salades poivrées Enduit de vert pâle les olives Au cœur noir – amertume...
2 octobre 2010

LE SEL ET LE POIVRE

LE SEL ET LE POIVRE
Blanc, raffiné, plein d’esprit, le sel devant les condiments tenait avec certain mépris des discours, des boniments, dont la teneur outrancière humiliait poudreux et huileux. Mais le sel, de toute manière, n’a pas à être mielleux. Le poivre en particulier,...
Publicité
Publicité
1 2 > >>
EMMILA GITANA
Publicité
Pages
Tags
Derniers commentaires
Publicité