À l'heure blanche d'heures
les nuages s'abolissent
dans un ciel démâté
S'endérivent échevelés 
aux doigts du vent fileur
sans limites
Ton coeur gîte en pleine mer
où l'horizon s'égare 
dans l'oeil fixe des mauves --
Seul amer
ce regard
peuplé d'ailes.

 

.

 

 

ANNE MARGUERITE MILLELIRI

 

 

.

 

 

ANNE3