Assez

D’instinct je dis assez

A tout ce qui bourdonne dans ma tête

A tout ressac

A toute marée

A toute sieste de la justice

Et à toute cicatrice qui me lie aux révoltes du monde

Nous sommes dans l’antichambre des humains

Et le crime continue

Le ciel se décolore

Nos voix piétinent toute tendresse fausse

Piétinent les frontières

Grattent l’obscurité où flambent les suppliciés

Assez

La douleur nous épingle

Nous empaille

Nous lape

Broie les os même du malheur

Et tout le monde sait que ce monde est trop lourd

Que la terre s’empoisonne

Que tout explose

Assez de vos verdicts

Assez de vos diktats

Assez des vies volées

La vie est en chômage

La vie est insolvable

Et de partout les Indignés hurlent à l’Apocalypse

La vie n’est pas un abattoir

Ni une ardoise de sang qu’on efface

Assez

Nous sonnons la trompette du printemps

Nous n’avons plus rien à perdre

Nous ne nous résignons pas

Nous avons un cœur d’homme

Mais ne vous trompez pas d’homme

Il y a quelque part une révolution qui amasse sa colère

Un torrent qui se lève

Une place qui fait peuple à l’ombre d’une colère

Un peuple qui chante

 

Révolution

Révolution

Révolution à temps complet

 

.

 

 

ERNEST PEPIN

Faugas/Lamentin

Le 21 novembre 2011

 

 

.

 

André Victor Edouard Devambez,2

Oeuvre André Victor Edouard Devambez