Un sein dont l’aréole
aurait pris le dessus
Un sein ouvert comme
une outre de lait
on dirait
un lait de matin bouilli
qui ne veut plus redescendre
Un voile de lune
sur un lac de montagne
on est haut encore
mais l’œil lisse
Un sein passé au talc
téton rentré à peine îlot de brume
Un sein qui crève l’écran de sa peau brune
hisse sa neige
Un sein sans soutien
sinon celui de ma main

C’est ce marron
sorti de bogue
et que je tourne
jusqu’aux farines de mes rêves

 

 

.

 

 

JACQUES MOULIN

https://www.terreaciel.net/Jacques-Moulin-1147#.XSG5FeszaUk

 

 

.

 

MARBRE2

Oeuvre ?