Ville de toutes les petites blessures,
Tu ne vas pas éteindre ma main ?
Tu ne pourras pas m'envoyer une gazelle ?...
Et nettoie mon front
et le poumon
De cendres ?
Te manquer est la même chose qu'une absence ;
te trouver, un bannissement.
Je frappe à toutes les portes
hurlant,
En train de demander :
Comment peuvent-ils être troqués ?
en poudre
les étoiles ?...
Je t'aime Sois ma croix.
Sois comme tu veux un pigeon.
Je sais que si tes mains me fondaient
Les déserts seraient remplis de nuages.
Je t'aime,
Tout le cœur !
Saveur oh toi de raisin !
J'aime le sang !
Une lune sur mon front ne s'éteint pas,
Et dans ma bouche ça s'agite
Un feu,
une guitare...
Si je mourais d'amour, laisse tomber ma tombe
exposée aux cils des vents.
Ne m'enterrez pas.
Pour pouvoir semer ta voix dans toute la boue,
pour pouvoir lever votre épée dans tous les domaines.
Je t'aime Sois ma croix,
Je sais ce que tu souhaites.
Diluez-vous dans l'âme
avec le soleil.
Et ne me plains pas !
.
.
.
.
.
MAHMOUD DARWICH
Traduction de Suhail Hani Daher Akel
.
.
.
.

DESERT 2TOIL2