Petit clin d'oeil à ma Joss

.

.

Cette profondeur, c’est dans le bleu qu’on la trouve et, déjà, d’une manière théorique, dans son mouvement, 1° mouvement d’éloignement de l’homme et 2° mouvement dirigé vers son propre centre. Il en va de même lorsqu’on laisse le bleu (la forme géométrique est ici indifférente) agir sur l’âme. La tendance du bleu à l’approfondissement le rend précisément plus intense dans les tons les plus profonds et accentue son action intérieure. Le bleu profond attire l’homme vers l’infini, il éveille en lui le désir de pureté et une soif de surnaturel. C’est la couleur du ciel tel qu’il nous apparaît dès que nous entendons le mot «ciel».
Le bleu est la couleur typiquement céleste. Il apaise et calme en s’approfondissant*.

 

.

 

 

WASSILY KANDINSKY 

Traduit de l’allemand par Pierre Volboudt

Extrait de Du spirituel dans l’art et dans la peinture en particulier, p.123, Editions Denoël/Gonthier

 

.

 

*Non à la manière du vert, qui donne plutôt, comme on le verra plus loin, une impression de repos terrestre et de contentement de soi. La profondeur, ici, a une gravité solennelle, supra-terrestre […] (Note de l’auteur)

 

.

Hiroko Otake

Oeuvre Hiroko Otake