Je suis né en état de pesanteur dans le ventre d’une femme
la vie m’a tout de suite paru étrange
souffrir et rire avec mes frères humains
m’a aidé à comprendre le néant
je suis né lourd et finirai plus léger que ma plume
ce qu’il restera de moi
se retrouvera entre deux lignes
je suis venu maladroit et beau comme un enfant
aider d’autres enfants à jouer
à mettre sur table leurs cartes de collection
afin de laisser le vent les disperser
je suis venu apprendre à mourir
afin de mieux vivre parmi les autres

.

.

.

.

GUY MARCHAMPS

.

.

.

.

William Adolph Bouguereau (1825-1905),

Oeuvre William Adolphe Bouguereau (1825-1905)