Canalblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
EMMILA GITANA
Visiteurs
Depuis la création 1 607 641
Newsletter
Archives
leo ferre
2 septembre 2021

LA SOLITUDE ...Extrait

LA SOLITUDE ...Extrait
« Je m’invente aujourd’hui des chemins de traverse. Je ne suis plus de chez vous. J’attends des mutants. ... Les flics du détersif vous indiqueront la case où il vous sera loisible de laver ce que vous croyez être votre conscience et qui n’est qu’une...
Publicité
Publicité
18 juillet 2021

JE TE DONNE

JE TE DONNE
Les fleurs à inventer les jouets d'une comète Les raisons d'être fou la folie dans ta tête Des avions en allés vers tes désirs perdus Et moi comme un radar à leurs ailes penduDes embruns dans tes yeux et la mer dans ton ventreUn orgue dans ta voix chaque...
15 août 2018

PREFACE

La poésie contemporaine ne chante plus ... Elle rampe Elle a cependant le privilège de la distinction... elle ne fréquente pas les mots mal famés... elle les ignore On ne prend les mots qu'avec des gants: à "menstruel" on préfère "périodique", et l'on...
30 juin 2016

EST-CE AINSI QUE LES HOMMES VIVENT ?

Est-ce ainsi que les hommes vivent Tout est affaire de décor Changer de lit changer de corps A quoi bon puisque c'est encore Moi qui moi-même me trahis Moi qui me traîne et m'éparpille Et mon ombre se déshabille Dans les bras semblables des filles Où...
1 mai 2016

LETTRE A LA FOLIE

LETTRE A LA FOLIE
Madame, J’étais dans une table des matières à me morfondre — dans un livre de références — entre un terme de marine et un terme de numismatique, et je vivais d’expédients, soudoyant la syntaxe, crachant du vocabulaire, improvisant des épithètes. J’eusse...
Publicité
Publicité
10 juillet 2015

ET BASTA ...Suite

ET BASTA ...Suite
"L'Écluse"... fin 49... Drôles de mariniers, sur ces quais néon'cifs! J'étais le pianiste et le chanteur. Cette " écluse " où la galère échoua, un soir, entre Barbarie et une Inconnue de Londres, et deux romances à goémons, une guitare et un gitan, égarés...
10 juillet 2015

ET BASTA ...

ET BASTA ...
Quand j'emprunte des paradoxes, je les rends avec intérêts. J'enrichis mes prêteurs qui deviennent alors plus intelligents. Le taux usuraire de l'astuce n'est jamais assez élevé. Je ne sais pas d'où je viens mais je sais que je suis là, à reverdir, dans...
19 janvier 2015

CETTE BLESSURE

Cette blessure Où meurt la mer comme un chagrin de chair Où va la vie germer dans le désert Qui fait de sang la blancheur des berceaux Qui se referme au marbre du tombeau Cette blessure d'où je viens Cette blessure Où va ma lèvre à l'aube de l'amour Où...
14 novembre 2014

LE VENT

Vous qui faites des creux au ventre de la mer Vous pour qui les cheveux ne sont qu'un champ de blé Vous qui brodez des jours aux draps de l'Univers Vous qui faîtes l'amour aux roses de l'été Comme des violons sur l'Atlantique Qui chanteraient la "Fantastique"...
14 novembre 2014

TA SOURCE

Elle naît tout en bas d'un lieu géométrique A la sentir couler je me crois à la mer Parmi les poissons fous c'est comme une musique C'est le printemps et c'est l'automne et c'est l'hiver L'été ses fleurs mouillées au rythme de l'extase Dans des bras de...
5 juin 2014

RAPPELLE-TOI

RAPPELLE-TOI
Cette neige de nuit avec mes cheveux gris Les chiens qui s'ébrouaient des flocons de tes yeux Ce rempart d'herbe triste et de moutons anxieux Cette Alpe camarade accoudée à ton lit Rappelle-toi Le sourire de Dieu qu'on touchait de la tête La montée à...
6 décembre 2012

L'OPERA DU PAUVRE...Extrait

L'OPERA DU PAUVRE...Extrait
Je voudrais que tout s'arrêtât là du temps compté des hommes Je voudrais que cette vie s'en aille comme la mer s'en va là-bas Sur les épaules dénudées de ces rochers en robe de soirée Rien qu'un moment rien qu'un temps Juste le temps de leur laver le...
13 juillet 2012

LA POESIE

J'ai du savon qui lave Les péchés capitaux Un stylo-bille qui grave Le goût d'un apéro Un soutien-gorge à piles Qui ne s'allume qu'aux beaux yeux Un dentifrice habile A blanchir les aveux Un buvard facétieux Qui sèche les chagrins Un oeil pour lire à...
3 juin 2012

ALLENDE

Merci à Osvaldo Torres... Ne plus écrire enfin attendre le signal Celui qui sonnera doublé de mille octaves Quand passeront au vert les morales suaves Quand le Bien peignera la crinière du Mal Quand les bêtes sauront qu'on les met dans des plats Quand...
1 janvier 2012

ON S'AIMERA...

On s’aimera Pour un quignon d’ soleil Qui s’étire pareil Au feu d’un feu de bois On s’aimera Pour des feuilles mourant Sous l’œil indifférent De Monseigneur le Froid De Monseigneur le Froid On s’aimera cet automne Quand ça fume que du blond Quand sonne...
8 novembre 2011

TESTAMENT PHONOGRAPHE...Extrait

TESTAMENT PHONOGRAPHE...Extrait
C'est à trop voir les êtres sous leur vraie lumière qu'un jour ou l'autre nous prend l'envie de les larguer. La lucidité est un exil construit, une porte de secours, le vestiaire de l'intelligence. C'en est aussi une maladie qui nous mène à la solitude....
30 octobre 2011

SAPHO ...AVEC LE TEMPS

29 octobre 2011

AMRIA

AMRIA
Je ne sais rien de pur comme un jour de malheur Quand l'aube met le deuil sur le velours des filles Comme un surplis de sang surfilé de bonne heure A l'aube je te dis comme on se met les villes Et si je t'en raconte encore c'est que l'ivresse Ne m'est...
28 septembre 2011

REQUIEM

REQUIEM
Pour ce rythme inférieur dont t'informe la Mort Pour ce chagrin du temps en six cent vingt-cinq lignes Pour le bateau tranquille et qui se meurt de Port Pour ce mouchoir à qui tes larmes font des signes Pour le cheval enfant qui n'ira pas bien loin Pour...
14 août 2011

NOUS DEUX

NOUS DEUX
Ils sont partis sans crier gare Avec leurs mômes et leurs guitares Nos frères gitans de Saint-Ouen. Elles sont parties, à tire-d'aile Et sans retour, les hirondelles Paris n'en avait plus besoin. Flots de béton et de bêtise Faut des drugstores et du strip-tease...
Publicité
Publicité
1 2 > >>
EMMILA GITANA
Publicité
Pages
Tags
Derniers commentaires
Publicité