D’Isla Negra à Valparaìso
Les pêcheurs jettent des filets de rosée dans l’eau
De Valparaìso à Santiago
Les paroles d’Allende brillent comme des cristaux
D’Isla Negra à Valparaìso
Les enfants brodent de vert les haillons de la Misère
De Valparaìso à Santiago
L’Espoir poignarde à mort le démon Meuler
De la Terre de Feu au désert d’Atacama
Des pumas assoiffés lapent des rivières de salpêtre
De la Terre de Feu au désert d’Atacama
Chuquicamata déchire la terre comme la plaie le traître
De la Terre de Feu au désert d’Atacama
Coquillage d’écume et de nacre Auchimalgen Princesse araucane
De la Terre de Feu au désert d’Atacama
Les soldats de Pinochet ont planté leur noir drapeau dans ton crâne
D’Isla Negra à Valparaìso
Un serpent ailé s’abreuve du sang glacé du poète
De Valparaìso à Santiago
Apparaît dans la nuit froide de septembre une Lune rutilante
D’Isla Negra à Valparaìso
Les pêcheur jettent des filets de sang dans l’eau
De Valparaìso à Santiago
Les paroles D’Allende agonisent dans leur tombeau

.

EMILIE SAQUE

.

allende