Tout est consenti
Je m'abandonne à l'oubli
Au silence à la nudité minérale du chant
Forêts et champs
Rivière laissez-moi passer...
Je cherche la beauté
Vêtue de nuit
Qui vous a renversés
D'un cri.


...


Tu ne connais pas
La douceur de ton nom
Tu ne sais pas comme il est bon
De le dire d'en bas
Quand on se tient
Dans l'ombre de ton cœur
Quand on n'a rien
Que son âme en pleurs

 

...



Il suffirait d'un papillon
Pour que la prairie se mette à voler
Que l'oiseau moribond
Cueille son cœur étoile
Quand le trèfle sent bon
Comme un framboisier
Pourquoi dirait-on
Que l'oiseau s'est trompé
De saison


...

 

Ils se cachent, dit-on, pour mourir.
Moi je dis
Qu'aucun oiseau jamais ne meurt
Mais que très haut, parmi l'écume
Et les tourbillons d'astres, leurs chants
De planète en planète bondissent
Vers leur source.

 

.

 

ANNE PERRIER

 

.

 

bernard liegeois

Photographie Bernard Liégeois