Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
EMMILA GITANA
Visiteurs
Depuis la création 1 607 700
Newsletter
Archives
2 janvier 2022

AU FOND DU VISAGE, POEMES POUR UN AUTRE TEXTE

Ce n’est pas en une fois
Que je saurai ton visage
Ce n’est pas en sept fois
Ni en cent ni en mille
Ce ne sont pas tes erreurs
Ce ne sont pas tes triomphes
Ce ne sont pas tes années
Tes entailles ou ta joie
Ni en ce corps à corps
Que je saurai ton corps
.
Ce ne sont pas nos rencontres
Même pas nos désaveux
Qui élucident ton être
Plus vaste que ses miroirs
C’est tout cela ensemble
C’est tout cela mêlé
C’est tout ce qui m’échappe
C’est tout ce qui te fuit
.
Tout ce qui te délivre
Du poids des origines
Des mailles de toute naissance
Et des cloisons du temps
.
C’est encore cette lueur :
Ta liberté enfouie
Brûlant ses limites
Pour s’évaser devant.
.
.
.
.
 ! DIAMON~11
.
.
.
.
ANDREE CHEDID
Paris, Flammarion, 1991.
.
.
.
.
 ! DIAMON~11
.

LUNE

Publicité
Publicité
Commentaires
J
Quelle photographie envoutante .... magnetique, et possessive ...de la. lumière et de l obscurité , laquelle nous attire le plus.?<br /> <br /> Merci pour ce choix Emmila mia , et merci à l'auteur e de ce texte tout amour !!!
Répondre
EMMILA GITANA
Publicité
Pages
Tags
Derniers commentaires
Publicité