jeudi 28 juillet 2022

TANT DE BELLES CHOSES

  Même s'il me faut lâcher ta mainSans pouvoir te dire "À demain"Rien ne défera jamais nos liensMême s'il me faut aller plus loinCouper les ponts, changer de trainL'amour est plus fort que le chagrin .L'amour qui fait battre nos cœurs, va sublimer cette douleurTransformer le plomb en or, tu as tant de belles choses à vivre encoreTu verras au bout du tunnel, se dessiner un arc-en-cielEt refleurir les lilas, tu as tant de belles choses devant toi Même si je veille d'une autre rive .Quoi que tu fasses, quoi qu'il t'arriveJe... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

mercredi 27 juillet 2022

MICHEL LUCARELLI...Extrait

  Nous donnerions à l'arbre l'oiseau dont il a toujours rêvé Au fleuve la source où s'accordent image et clarté et cela suffirait au poème des jours à nos mains qui se croisent dans les lignes de vie . . . . MICHEL LUCARELLI . . . . .
Posté par emmila à 13:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mercredi 27 juillet 2022

JE SONGE A CETTE AUTRE ETERNITE

Je regarde la mer, comme un appel, un cri hors du temps, hallucinant, embrasant la totalité de l’horizon Elle est agitée ce soir, écumeuse, bleu noir, gris mauve, jusqu’à cascade d’émeraude, déchirée par la passion qui s'écrase désespérée sur le sable noyé d'écume. Impossible de le pénétrer, même la ville devient incertaine, à peine visible, quelques lueurs de voiliers attachés au port. Une île, je crois, en plein cœur des Cyclades, où même les dieux semblent avoir été oubliés. Je songe à cette autre éternité, à l’écriture sur... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
lundi 25 juillet 2022

LA PETITE LAMPE

  J'allume à ma fenêtre une petite lampe, Une petite lampe bleue comme mon cœur, Afin que tous les mots qui trainent dans la nuit - les mots perdus, les mots blessés, les mots ivres de clair de lune, les mots amoureux de la brume, les bons mots, les mauvais mots, les petits et les gros mots, les mots qui voient, qui rampent, les mots qui luisent, les mots qui chantent, les obscurs, les délaissés -   Afin que tous les mots de la nuit Sachent qu'il y a... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 25 juillet 2022

POUR TUNIS

Au sud-est du mont Ichkeul calme frisson de menthe et calme lisière des champs de blé Qui traversent la plaine d’Utique d’anis d’asphodèle et tantôt de narcisse Avant que ne s’envole un oiseau difforme loin du micro climat des sirènes Viens que m’inonde ton sourire . Je viens d'apprendre une autre langue qui donne un autre nom à la blancheur T’en souvient-il nous avons ranimé des flammes éteintes et d’anciennes lueurs Derrière le voile des feuillages, je vois les voiliers invisibles. C'est près de Pompéi que mes ardeurs ont... [Lire la suite]
lundi 25 juillet 2022

BALLADE DU SILENCE CRAINTIF

Ici, quand le vent meurt, les mots défaillent. Et le moulin ne parle plus. Et les arbres ne parlent plus. Et les chevaux ne parlent plus. Et les brebis ne parlent plus. Se tait le fleuve. Se tait le ciel. Se tait l’oiseau. Et se tait le perroquet vert. Et, là-haut, se tait le soleil. Se tait la grive. Se tapit le caïman. Se tait l’iguane. Et se tait le serpent. Et, en bas, se tait l’ombre. Se tait tout le marais. Se tait tout le vallon. Et se tait même la colombe qui au... [Lire la suite]

lundi 25 juillet 2022

CONCHA BUIKA - FALSA MONEDA -

Posté par emmila à 00:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
dimanche 24 juillet 2022

L'INFINI...Extrait

  "Il n'y a d'infini que par l'activation du fini. C'est le fini la pierre d'angle et c'est lui, et lui seul, qui supporte le poids très lourd de nos grandes, de nos vastes mythologies. Fatigué d'être contraint par nos pierres, soudain il fuse et s'envole d'un trait comme l'oiseau des ruines. L'activation du fini est notre fait et notre faix quotidiens, nous qui sommes des bûcherons du réel, des forgerons de métaux pauvres. Avec des bras en bois et des bustes de fer, on ne peut espérer s'évader vers les... [Lire la suite]
samedi 23 juillet 2022

GEORGES PERROS...Extrait

Mon cœur bredouille en ma poitrine Comme une vieille horloge. Où est Le clair tic-tac sonnant matines Des premiers échos ? De ton lait O tendresse ma très humaine, Allons, me suis-je assez gavé ? Sans doute est-il temps que je freine Ma vorace perversité. Car il est mauvais de s’étendre Sur ton corps au sable mouvant, Belle existence, cher néant. Tu n’auras de moi que la cendre. Hélas, comme note saigneux, J’aurais voulu te donner mieux   .  .   .  GEORGES PERROS .   .
Posté par emmila à 10:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 21 juillet 2022

FLUCTUATIONS....Extrait

... . Inspire Une source est dans ton regard Respire les mots et leurs fragrances d'herbes sauvages Respire le bleu et l'ocre des plages, l'ivresse claire des coquillages . . Expire Mets en déroute les relents de prières, les regrets, les reliefs de mauvais repas Expulse les miasmes, les remugles d'organes, les borborygmes . . Ouvre la porte, jette les clés Il est grand temps de te jeter dans la mêlée, de rebondir, toujours plus haut, vers le soleil . . Ouvre les bras Que les oiseaux du bout... [Lire la suite]