mardi 16 mai 2017

BRUN

Brun est fasciste mais brunes sont les femmes du sud, ocre est convivialité et marron a la douceur vernie des fruits du marronnier qui déformaient mes poches dans mon enfance. L’histoire a chevillé dans nos mémoires une idée de morosité à la couleur de la terre, peut-être parce qu’on y ensevelit nos morts. Les obsèques ont pour armoiries le gris et le noir, teintés de la terre en hiver – c’est toujours une forme d’hiver que mettre en terre le corps de ceux qui furent. La nudité, le froid, les arbres dénués de leur parure après... [Lire la suite]

mardi 16 mai 2017

SILENCE

Le silence est un lit pour le chant du monde. Il est rempli de sons (les amoureux et les solitaires le savent)  dans la ville comme à la campagne. Le silence, c’est avant tout se taire, un état d’esprit, un moment de l’en-soi, quand cesse la course et le contrôle. Le silence est vagabondage possible (mais non obligatoire !) de la pensée. J’ai besoin de silence. Tous, nous en avons besoin, même si certains ne le savent pas, même si certains ne le trouvent jamais, la faute aux conditions extérieures, intérieures, cela dépend... [Lire la suite]
dimanche 14 mai 2017

ILS CASSENT LE MONDE

Ils cassent le monde En petits morceaux Ils cassent le monde A coups de marteau Mais ça m’est égal Ca m’est bien égal Il en reste assez pour moi Il en reste assez Il suffit que j’aime Une plume bleue Un chemin de sable Un oiseau peureux Il suffit que j’aime Un brin d’herbe mince Une goutte de rosée Un grillon de bois Ils peuvent casser le monde En petits morceaux Il en reste assez pour moi Il en reste assez J’aurais toujours un peu d’air Un petit filet de vie Dans l’oeil un peu de lumière Et le vent dans les orties Et même, et même... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 12 mai 2017

MOI...NOUS

Moi n'existe pas si le nous est absent La racine du racisme c'est la négation de soi-même, renier un alter ego de l'espèce humaine est un rejet de l'humanité, ne peut s'affirmer être humain un vivant qui se réclame d'une identité autre qu'humaine. Le rejet de son semblable est le propre de l'inculture, la grande dérive de ce monde est le monopole des cultures, la culture d'un peuple est un air commun à chaque humain, ça circule, s'il n'est pas respiré, l'étouffement est assuré.   .   KAMEL YAHIAOUI     . ... [Lire la suite]
jeudi 11 mai 2017

UN JARDIN SUR LA MER

Je sais un lieu de haute lice Où la livrée du matin joue À robinsonner sous les lys Près des falaises d’amadou Où le déhanchement des îles Grise la Manche qui s’exile Sous son chapelet de Corfou . Je sais un lieu de haute sphère Où les sternes vont poinçonnant Le nonchaloir évanescent D’un archipel bagué de mousse Où la veine bleutée du vent Sur les voiles des barcaroles Jette la clé de ses vingt ans . Je sais un lieu d’étreintes folles Où pour l’ongle d’un souvenir La mer au large s’émeraude Et encorbelle de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
mercredi 10 mai 2017

PALETTE ÉGORGÉE

Tu possèdes tes géographies intérieuresque tu sèmes pêle-mêlelors de souterraines insomniessur une palette égorgée.Marges blanchesd’où fuse un orchestre d’angesles continents que tu façonnesn’ont ni crépuscules ni nuits.Ruelles d’exilles arbres rougissent de leurs feuilleset rêvent d’oiseaux d’avant la naissanced’horloge sorcièreà ensevelir le temps.Tu t’enrichis de jardins charnelsvisibles sur fond de toilehélant d’autres arbresperdus sur l’axe de la durée.Exploratrice de l’extrêmetu prends d’assaut l’infini.   .   ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

mercredi 10 mai 2017

JOURNAL, LE 10 MAI DE 2017

Trois pierres. Une pour le ruisseau dolent. Une pour le vif-argent de l’intuition. Et la dernière qui veille sur le sommeil du sage. Trois ruisseaux dans la pente qui saisit nos vies furtives. Au pied de la lettre. Trois lettres. Une pour la bien-aimée. Une autre pour les amis du passé que la mémoire regroupe dans la pierre. Dans la vasque du jardin où le ciel est vaste comme un petit lutin. Trois lutins qui portent les nouvelles. Et dans la lettre du jour qui vient, le propos de la beauté s’épanche comme un baiser volé. A la pluie.... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mardi 9 mai 2017

ABDELLATIF LAÂBI...Extrait

Je me sens sur cette charnière de l’être entre vie et mort, entre un soleil qui se meurt et un autre dont le lever est confisqué, entre deux planètes, deux humanités qui se tournent le dos, deux langues qui se parlent tellement dans ma bouche qu’elles me font bégayer, entre folie d’espoir et retour de bâton du désespoir. Que d’entre ! Mais tout cela donne un être vivant, pas plus. Le fait d’être sur une charnière me rend attirantes toutes les autres et me met sur leur chemin. Car, de par le monde, il n’y a pas que l’Orient et... [Lire la suite]
mardi 9 mai 2017

JOEL GRENIER...Extrait

Tu verras, tous les deux, on ira à la mer peut être pour fermer les yeux, comme quand on était jeune et qu'on s'aimait moins fort. Je tiendrai par la taille un frisson de jeunesse que tu auras gardé pour te blottir encore dans nos silences complices. Je te dirai la vague, tu me diras l'élan, on entendra le vent nous bercer d'éternité. Et l'on sera heureux comme si c'était hier, comme si c'était le temps des marées à l'étale. Et le soir venant, nous aurons de l'écume sur nos rires comme si nous avions joui une nouvelle fois.   .... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
mardi 9 mai 2017

JEAN LAVOUE...Extrait

À l'impossible Nous opposerons les ferments De tous les possibles. Nous renouerons avec l'invraisemblable, Avec l'audace. Nous ne laisserons pas tranquilles Les chiens féroces qui se disputent la misère des pauvres. Nous serons de toutes graines levées L'élan, la tige et la couronne. Nous ne mépriserons pas les ronces de la peur, Mais nous ferons des terres dévastées où elles croissent Des jardins partagés, Des cultures protégées, Des espaces gagnées sur l'inhumain Et sur les murs qui les tenaillent.   .   JEAN... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,