samedi 27 octobre 2018

DOMAINE DU LEVANT...Extrait

Maintenant que tout veille il y a une attente de plus dans la maison aux souvenirs. En quel lieu ? Près de quel mirage et sur quel promontoire cette statue sainte, cette pierre levée? Un effroi glisse sur la route assaille ton épaule d'homme Le ciel étire des couleurs légères, inconnues. As-tu rendu visite à la paix, aujourd'hui ? lui as-tu dis ta gratitude ? lui as-tu rendu grâces dans nos fossés de ronces et de millepertuis ? .   ... .   Puisque le temps déroule ses gemmes comme un... [Lire la suite]

vendredi 26 octobre 2018

LETTRE OUVERTE DE ZIAD MEDOUKH A EMMANUEL MACRON

Lettre ouverte au Président français Emmanuel MacronLe temps n'est-il pas venu pour que la France reconnaisse l'Etat de Palestine ? Monsieur le Président,Je vous adresse cette lettre, non pas en tant que responsable du département de français à l'université de Gaza- un département créé avec le concours du Consulat de France à Jérusalem, et soutenu par des associations francophones-ni en tant que professeur chercheur universitaire ou bien encore comme écrivain poète d'expression française, je vous écris en tant que simple citoyen... [Lire la suite]
jeudi 25 octobre 2018

EX-IL

Pour n’avoir pas su garderau cœur le plus secret de soile lieu de son avènement au mondeoù se terrer et se reprendrede toute absence et de tout deuilvoici l’homme voué au manqueirréparable d’un ancragerepérable dès l’horizontel vagabond de sa propre existencemâchonnant quelques déchets de mémoire     .     JEAN-CLAUDE XUEREB     . Bernard Liegeois
Posté par emmila à 14:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
jeudi 25 octobre 2018

LA POURSUITE DES APPARENCES...Extrait

Nous dispersons les mots dansla confusion de la terreet d’un autre lieu qui nousles rend visiblesEt nous, qui nous voit ?Tout ce qui prend silenceLes feuilles, les branches, les pierreset les murs comme des motssortant des mots, nous fixantsur terre où nous sommes le corpsdes années regagnant la surface     .     GEORGES DRANO     .  
Posté par emmila à 10:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 25 octobre 2018

TU PARLES DE CIVILISATION

  Tu parles de civilisation, tu dis qu’elle ne devrait pas être,ou qu’elle devrait être différente.Tu dis que tous les hommes souffrent, ou la majorité, avec les choses humaines disposées de cette manière.Tu dis que si elles étaient différentes, ils souffriraient moins.Tu dis que si elles étaient selon tes voeux, cela vaudrait mieux.J’écoute et je ne t’entends pas.Pourquoi donc voudrais-je t’entendre ?Si je t’entendais je n’en serais pas plus avancé.Si les choses étaient différentes, elles seraient différentes, voilà tout. Si... [Lire la suite]
mercredi 24 octobre 2018

C'ETAIT UN PETIT CHEMIN DE TERRE

C'était un petit chemin de terre. Il serpentait à travers la plaine, à l’écart des grandes villes. Des talus broussailleux, des peupliers et des bouleaux, des rochers le bordaient. À l’un de ses méandres il frôlait une croix de pierre au socle tout moussu. Puis il partait se perdre quelque part dans la plaine, parmi les ronces et la poussière. Exténué par tant d’immensité il finissait par se dissoudre sous l’herbe rase et les cailloux ainsi que s’effacent les morts invités par la nuit de la terre au grand mystère de la disparition. ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

dimanche 21 octobre 2018

LE JOUR, NI L'HEURE...Extrait

L’oiseau de Braque d’un cri raye l’espacede la fenêtreje voisj’écrisj’essaie de figer dans le tremblement des mots le pur éclairde son    passage  Mais comment dire le perpétuel ailleurs de cet oiseau mentalqui traverse le tempspar la trame déchiquetée du hasard ?   .     JEAN-CLAUDE XUEREB     .  
Posté par emmila à 17:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
dimanche 21 octobre 2018

LE TEMPS S'INCLINE

On entre au défaut de la forêt, plus haut que laines et faucheurs. Les genêts montent leurs cosses noires. Marche à la longue et le pas détrempé. Quel arbre fut jamais aussi vrai, venu des nœuds,de sondes et d'un seul jet, que cette lame rêche au plat de l'air? C'est qu'un profil ancien me double,un autre temps épaissit le regard: quand la joie déboulait du matin, entre ses toiles grèges, et l'eau prise à l'étau de sapins étourdissait la peau battante. La main, marcheuse des cœurs, était terriblement confiante. Je... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 20 octobre 2018

LES PROVINCES AMERES...Extraits

 Pour un luminisme poétique Manifeste Les mots changent de lumière et d’âme.Et nous changeons avec.Il a suffi d’un grain d’ombre et notre poème a pris l’aile, un coup d’aile dans son éclat premier.Le sol plein de soleil et les tropismes du vague à l’âme des errants.Je vagabonde de soir en soir sur de maigres chemins.J’en rapporte des vers pour les oiseaux qui me picoreront.Je ne les prends pas pour des pigeons.Non, je suis ramasseur de l’essentiel. Du rien tombé des broutilles. A la lueur des mots.   ...   On ne... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 20 octobre 2018

JEANNE BASTIDE...Extrait

La vigne comme une écriture sur la colline. Difficile d’y creuser tant la terre est caillouteuse. Son rire est loin dans les racines. Il faut creuser longtemps, descendre profond pour recueillir les soubresauts de son souffle.De cep en cep, de lettre en lettre, je vendange cette vigne creusée dans l’enfance. Les seaux pleins d’un raisin que je ne reconnais pas. Des grains pêle-mêle. Le vin, le sang, la parole proférée, le rire et le vivant, le vivant et la mort.Je creuse encore. Dionysos est là. La joie, la fête, la jouissance, la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,