mardi 17 juillet 2012

CLAIR DE TERRE...Extrait

Les oiseaux s'ennuierontSi j'avais oublié quelque choseSonnez la cloche de ces sorties d'école dans la merCe que nous appellerons la bourrache pensiveOn commence par donner la solution du concoursA savoir combien de larmes peuvent tenir dans une main de femme1° aussi petite que possible2° dans une main moyenneTandis que je froisse ce journal étoiléEt que les chairs éternelles entrées une fois pour toutesen possession du sommet des montagnesJ'habite sauvagement une petite maison du VaucluseCoeur lettre de cachet . ANDRE BRETON . ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 12 mai 2012

NE VISITEZ PAS L'EXPOSITION COLONIALE

 « À la veille du 1er mai 1931 et à l’avant veille de l’inauguration de l’Exposition coloniale, l’étudiant indo-chinois Tao est enlevé par la police française. Chiappe, pour l’atteindre, utilise le faux et la lettre anonyme. On apprend, au bout du temps nécessaire à parer à toute agitation, que cette arrestation, donnée pour préventive, n’est que le prélude d’un refoulement sur l’Indo-Chine. Le crime de Tao ? Être membre du parti communiste, lequel n’est aucunement un parti illégal en France, et s’être permis jadis de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 10 septembre 2011

NADJA...Extrait

"J'ai vu ses yeux de fougère s'ouvrir le matin sur un monde où les battements d'aile de l'espoir immense se distinguent à peine des autres bruits qui sont ceux de la terreur et, sur ce monde, je n'avais vu encore que des yeux se fermer " . ANDRE BRETON .  
Posté par emmila à 22:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 18 mai 2011

NADJA...Extrait

Pour moi, je continuerai à habiter ma maison de verre, où l'on peut voir à toute heure qui vient me rendre visite, où tout ce qui est suspendu aux plafonds et aux murs tient comme par enchantement, où je repose la nuit sur un lit de verre aux draps de verre, où qui je suis m'apparaîtra tôt ou tard gravé au diamant. . ANDRE BRETON .
Posté par emmila à 12:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 21 octobre 2010

CLAIR DE TERRE...Extrait

Plutôt la vie que ces prismes sans épaisseur même si les couleurs sont plus pures Plutôt que cette heure toujours couverte que ces terribles voitures de flammes froides Que ces pierres blettes Plutôt ce cœur à cran d’arrêt Que cette mare aux murmures Et que cette étoffe blanche qui chante à la fois dans l’air et dans la terre Que cette bénédiction nuptiale qui joint mon front à celui de la vanité totale                             ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 4 mars 2010

L'AIR DE L'EAU...Extrait

«J’ai devant moi la fée du sel             Dont la robe brodée d'agneaux   Descend jusqu'à la mer.» (...) « Je chante la lumière unique de la coïncidence »..ANDRE  BRETON.
Posté par emmila à 22:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 23 février 2010

LE REVOLVER A CHEVEUX BLANCS...Extrait

On vient de mourir mais je suis vivant et cependant je n’ai plus d’âme. Je n’ai plus qu’un corps transparent à l’intérieur duquel des colombes transparentes se jettent sur un poignard transparent tenu par une main transparente. Je vois l’effort dans toute sa beauté, l’effort réel qui ne se chiffre par rien, peu avant la disparition de la dernière étoile. Le corps que j’habite comme une hutte et à forfait déteste l’âme que j’avais et qui surnage au loin. C’est l’heure d’en finir avec cette fameuse dualité qu’on m’a tant... [Lire la suite]
Posté par emmila à 04:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 22 janvier 2010

BRETON

« L’épingle la fameuse épingle qu’il n’arrive quand même pas à tirer du jeu, ce n’est pas l’homme d’aujourd’hui qui consentirait à en chercher la tête parmi les étoiles. ». ANDRE BRETON . Oeuvre David Merveille
Posté par emmila à 09:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 10 janvier 2010

ARCANE 17...Extrait

c'est la révolte mêmela révolte qui seule est créatrice de lumièreet cette lumière ne peutconnaître que trois voiesla poésiela liberté l'amourqui doivent inspirer le même zèle et convergerà en faire la coupe même de la jeunesse éternellesur le point le moins découvertetle plus illuminable du coeur humain . ANDRE  BRETON . Oeuvre Max Ernst
Posté par emmila à 17:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
samedi 31 octobre 2009

LE REVOLVER A CHEVEUX BLANCS...Extrait

«Je n'attache aucune importance à la vie Je n'épingle pas le moindre papillon de vie à l'importance Je n’importe pas à la vie Mais les rameaux du sel les rameaux blancs Toutes les bulles d'ombre Et les anémones de mer Descendent et respirent à l'intérieur de ma pensée Ils viennent des pleurs que je ne verse pas Des pas que je ne fais pas qui sont deux fois des pas Et dont le sable se souvient à la marée montante...» . ANDRE  BRETON .
Posté par emmila à 20:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,