mercredi 27 juin 2018

RAVIR : LES LIEUX...

D’ici bouge la lumière. Regarde le vide lourd sur l’épaule éparpillé parmi les fenêtres.   Cherche ce que tu appelles, l’impossible mosaïque silencieuse du voyage et la lampe qu’on dirait brûlée par le temps. Regarde seulement la pièce où résonne ta vie. L’ombre jamais vue visible maintenant, dans les yeux du soir.   Entre toutes terres, le centre, la maison plus au centre, le jardin : sillons que tu racles, bêche de l’âme tirant vers toi le soleil les eaux de pluies sur les pétales à peine apparus. Au cœur... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,

lundi 25 juin 2018

D'ARGILE ET DE SOUFFLE...Extrait

A Geoffrey Oryema        .   Feuilles, petites aiguilles qui claquentcomme claque le vent contre les jourset perce peu à peu le brouillard   Voici le temps, mon âme. Retourne-le sans hâte.Traverse chacune des arches qu’il érige ;prends dans ta main les pierresqui jalonnent le passagede la terre jusqu’au cielet de nouveau à la terre       Il n’existe aucun chemin ;la quête que nous poursuivonsrepose en chaque chose approchéeen chaque instant qui délivre ses clartés.   Le... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
dimanche 23 octobre 2016

RAVIR: LES LIEUX...Extrait

Chaque chose -tu la mâches l'avales, secoues la tête- chaque chose fixe en elle une feuillée de rêves qui s'effilochent sur les murs des ans, fondent, une fois rendues au bout de leur ombre. Mais le monde, -regarde le monde s'infiltre par ta fenêtre et l'arbre et la branche et le bourgeon passent en chaque chose vois la figure des siècles qui se bousculent dans le ciel léger l'innombrable jardin de ta vie.     .     HELENE  DORION   .      
Posté par emmila à 12:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
samedi 8 octobre 2016

RAVIR: LES LIEUX...Extrait

Une fenêtre. Presque le mur déjà Comme si l'on avait déplacé la fenêtre, et la fenêtre seule. Les livres se défont, les feuilles se perdent dans l'orbite du ciel -plus aucune couleur et le vent manque soudain. Qu'as-tu gardé des jardins fastes des ombres au petit matin qui venaient s'échouer sur tes lèvres? À l'instant bouge le paysage. L'heure n'est qu'un maigre abri, les arbres déploient cornes et lames. Écoute les années qui résonnent derrière toi l'orage brouille tes yeux, tes mains ne touchent plus que ce passé furieux. Tout... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,