mardi 16 juillet 2019

LES VRAIES RICHESSES...Extrait

"On a dû te dire qu'il fallait réussir dans la vie; moi je te dis qu'il faut vivre, c'est la plus grande réussite du monde. On t'a dit: "Avec ce que tu sais, tu gagneras de l'argent." Moi je te dis: "Avec ce que tu sais tu gagneras des joies." C'est beaucoup mieux. Tout le monde se rue sur l'argent. Il n'y a plus de place au tas des batailleurs. De temps en temps un d'eux sort de la mêlée, blême, titubant, sentant déjà le cadavre, le regard pareil à la froide clarté de la lune, les mains pleines d'or mais n'ayant plus force et... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 5 mars 2018

LE BAISER

" Au- dessus de l’atelier de mon père était un vaste grenier sonore comme une cale de navire. Une large fenêtre, dominant toute la cour aux moutons, permettait de voir, au- delà des toits, par là-bas loin, le scintillement de la rivière, le sommeil des collines, et les nuages qui nageaient comme des poissons avec de l’ombre sous le ventre. On ne pouvait vivre dans le bas de notre maison qu'en rêvant. Il y avait trop de lèpre de terre sur les murs, trop de nuits qui sentaient le mauvais champignon, trop de bruits dans l'épaisseur des... [Lire la suite]
mercredi 22 juin 2016

RONDEUR DES JOURS...Extrait

Comme les hommes, les pays ont une noblesse qu'on ne peut connaître que par l'approche et la fréquentation amicale. Et il n'y a pas de plus puissant outil d'approche et de fréquentation que la marche à pied. (…) Le plus magique instrument de connaissance, c'est moi-même. Quand je veux connaître, c'est de moi-même que je me sers. C'est moi-même que j'applique, mètre par mètre, sur un pays, sur un morceau de monde, comme une grosse loupe. Je ne regarde pas le reflet de l'image; l'image est en moi. Le grossissement, c'est au milieu... [Lire la suite]
mercredi 23 septembre 2015

POEME DE L'OLIVE

Ce temps des olives. Je ne connais rien de plus épique. De la branche d'acier gris jusqu'à la jarre d'argile, l'olive coule entre cent mains, dévale avec des bonds de torrents, entasse sa lourde eau noire dans les greniers, et le vieilles poutres gémissent sous son poids dans la nuit. Sur les bords de ce grand fleuve de fruits qui ruissellent dans les villages, tout notre monde assemblé chante. Il y a d'abord les blondes chansons des jours clairs et le basson des vieilles femmes, et celle qui détonne, et tous ceux des vergers... [Lire la suite]
jeudi 4 décembre 2014

MANOSQUE-DES-PLATEAUX....Extrait

Ce temps des olives ! Je ne connais rien de plus épique. De la branche d'acier gris jusqu'à la jarre d'argile, l'olive coule entre cent mains, dévale avec des bonds de torrents, entasse sa lourde eau noire dans les greniers, et les vieilles poutres gémissent sous son poids de nuit. Sur le bord de ce grand fleuve de fruits qui ruissellent dans le village, tout notre monde assemblé chante... ça, c'est le temps de la cueillette, le temps où l'on trait l'arbre comme on ferait pour traire une chèvre, là, mains à poignées sur la branche, le... [Lire la suite]
Posté par emmila à 04:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

vendredi 9 mai 2014

LES VRAIES RICHESSES....

Merci à Nedjma   "Ai-je trouvé la joie? Non. Ce qu'on a appelé pessimisme dans mon livre n'est que franchise. J'ai trouvé ma joie. Et c'est terriblement autre chose. Mêlé au magma panique ( et encore plus intimement que ce que j'ai pu le dire ) j'ai participé à toutes les vies. Je me suis véritablement senti sans frontières. Je suis mélangé d'arbres, de bêtes et d'éléments ; et les arbres qui m'entourent sont faits de moi-même autant que d'eux -mêmes. J'ai trouvé pour moi une joie corporelle et spirituelle immense. Tout me... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 12 novembre 2011

LE GRAND TROUPEAU...Extrait

"Tu feras ton chemin de la largeur de tes épaules. Il te sera donné la grande facilité de porter souvent le sac des autres, d'être au bord des routes comme une fontaine et tu aimeras les étoiles." . JEAN GIONO . Photographie Marcelle Vallet 1952
Posté par emmila à 14:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 11 novembre 2009

JEAN LE BLEU...Extrait

“Tu sais où il faut faire des inventions ? Dans l’appel, dans la voix, dans le son qui sort de ton coeur. [...] la grande malédiction du Ciel pour nous ça a été de nous faire des coeurs à un seul exemplaire. Un pour chacun. Une fois partagé en deux, il te faut trouver ta moitié exacte. Sans quoi tu resteras seul toute ta vie. Et c’est ça le tragique. Tu ne t’imagines pas le nombre de ceux qui ont le coeur mal complété. Tu veux que je te prédise ce qui arrivera, et le garçon le verra, s’il vit. Et bien, voilà, au grand moment de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 24 juillet 2009

JEAN GIONO

La mer n’est pas seulement l’autre de la terre, elle est aussi l’autre de la vie que nous menons sur terre. . JEAN GIONO .
Posté par emmila à 17:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,