Canalblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
EMMILA GITANA
Visiteurs
Depuis la création 1 612 209
Newsletter
Archives
adieu
24 juillet 2023

JANE....

JANE....
.
12 novembre 2018

LA FRANCE NOUS A TRAHI ET LA FRANCE VA NOUS SACRIFIER...

LA FRANCE NOUS A TRAHI ET LA FRANCE VA NOUS SACRIFIER...
Lettre d'un poilu à sa femme : "La sentence est tombée : je vais être fusillé pour l'exemple, demain, avec six de mes camarades, pour refus d'obtempérer." . Le 30 Mai 1917 . Léonie chérie J'ai confié cette dernière lettre à des mains amies en espérant...
15 août 2018

ET POUR ADIEU

ET POUR ADIEU
Et pour adieu s’il faut le pauvre don de ces quelques lumières qu’on a cru entrevoir cette tendre illusion, cet ultime partage à notre insu pourtant ne pourrons-nous alors contraints nous aussi par quelle obscure dictée écrire qu’une langue à jamais étrangère...
17 février 2018

MARGHERITA GUIDACCI...Extrait

MARGHERITA GUIDACCI...Extrait
J'ai remis mon âme entre tes mains.Fais-en un nid : elle ne désire rienQue de reposer en toi.Mais ouvre-les si un jourTu sentais qu'elle t'échappe. Fais alors qu'elles soientcomme les feuilles et comme le vent,et qu'elles portent son envol.Et sache que...
28 mai 2016

REQUIEM...Extrait

REQUIEM...Extrait
Est-ce que tu te souviens encore ? Les pauses miséricordieuses parfois qui venaient rompre cette obsession de l'éternité, les musiques, les visages et soudain, sur le sable même de la rive absolue, le dernier adieu du temps... La lumière change comme...
10 mai 2014

LES DIEUX SONT FATIGUES

LES DIEUX SONT FATIGUES
il n'y a que la mort qui soit définitive une dalle de pierre au dédale des mots d'un doigt distrait tu traceras quelques lignes de cendres des signes de regret un peu comme un adieu il eut fallu sans doute les envoyer au diable les dieux sont fatigués...
13 juillet 2013

MARIA-DOLORES CANO

MARIA-DOLORES CANO
JE M’EN VAIS à présent pour où ? vers où ? comment ? je m’en vais pleurer les heures je m'en vais rire les pleurs l’abeille dans le cœur transparence des ans ténacité amour d’antan l’alouette traverse mon âme enfant je suis sur le chemin rouge ma lèvre...
5 février 2013

LES HEURES A LA NUIT

LES HEURES A LA NUIT
À nouveau seul sur cette grève de mon nom, sans que tu saches le référent. Tu es restée là dans le bleu du froid et le noir de ce mont qui a ses demeures, Te retrouvant toi-même dans cet adieu où tu me quittes sans te retourner, Et c’est qu’il me faut...
EMMILA GITANA
Pages
Tags
Derniers commentaires